Cacher cette page

Père trop contrôlant

Kelly-Ann, 16 ans

Père trop contrôlant

personne n'a vécu ça

Mon père ne nous laisse rien faire à ma sœur et moi. Il pense qu’il n’y a que la famille qui compte. On veut quitter la maison.

 

* Les "Histoires de jeunes" s'inspirent de courriels et textos réels reçus de différents jeunes. Nous utilisons des noms et des photos fictifs pour protéger leur vie privée.

Voici comment ça s’est passé avec Tel-jeunes

  • Mon père est toujours sur le dos de ma sœur et moi. Il nous laisse rien faire, comme sortir dehors avec nos amies, parler au téléphone, etc. On n’en peut plus.
  • Beaucoup de jeunes nous écrivent parce qu'ils ont de la difficulté à bien s'entendre avec leurs parents, tu n'es pas la seule à vivre cela. Certains parents donnent beaucoup de permissions, tandis que d'autres sont plus sévères. Chaque parent a le droit de décider quelles règles il y a à la maison. Par contre, lorsque ces règles sont trop strictes, cela peut être très difficile à vivre pour leurs adolescents. On a toujours le pouvoir d'en parler avec nos parents.
  • Oui mais là on est vraiment tannées et on aimerait quitter la maison!!
  • À 16 ans, on ne peut pas quitter la maison sans le consentement de nos parents. Si nos parents sont d'accord, on peut partir vivre chez une amie, chez nos grands-parents, chez une tante ou autre. Si nos parents ne sont pas d'accord, on doit attendre nos 18 ans. En attendant, il est toujours possible de travailler sur la relation avec nos parents pour mieux s'entendre avec eux. Quand on part de chez ses parents, il faut avoir de l'argent pour payer notre loyer, nos factures, notre nourriture, etc. Est-ce que tu te sens déjà prête à subvenir à tes besoins?
  • Non mais je vois pas d’autre solutions. On a déjà essayé de lui dire qu'on a besoin un peu de liberté et qu'on aime pas ça qu'il nous garde à la maison et qu'il dit qu'on fait rien, mais il nous répond toujours : "dans cette maison, c'est moi qui décide tout. Si tu ne veut pas de cette façon, tu peux partir d'ici. Les amies ne sont pas importantes, c'est juste la famille qui compte".
  • Cela n'est pas toujours facile en effet... Tu pourrais rééssayer d‘aborder le problème. Tu peux choisir un moment où ton père de bonne humeur. Tu peux aussi choisir la façon dont tu vas lui en parler. Tu sais, il est normal que notre parent réagisse mal si on l'accuse ou si on lui fait des reproches. Par contre, si on parle en JE, si on parle de nos émotions et de nos besoins, on risque d'avoir plus de succès. Tu comprends? Par exemple, au lieu de dire : "Tu es trop sévères, tu ne comprends rien!", on peut dire : "j'aimerais qu'on discute ensemble pour s'entendre sur les règles à la maison". Tu vois la différence? N'hésite pas à aller consulter notre site dans la section FAMILLE, tu y trouveras plusieurs informations à ce sujet.
  • Je vais aller voir, j’espère que je vais réussir à améliorer la situation car on ne tiendra pas longtemps comme ça!!
  • Je te laisse là-dessus, Kelly-Ann, j'espère que cela t'a aidée à y voir un peu plus clair, mais je comprends que c’est un sujet vaste duquel on pourrait parler beaucoup plus en longueur. Je t'invite donc à nous appeler si tu ressens le besoin d'en parler davantage avec un intervenant. Nous sommes là 24h par jour pour toi. Prends bien soin de toi et bonne chance avec ton père.
Joindre un intervenant Tel-jeunes
Téléphone: 1 800 263-2266 Texto: 514 600-1002 Courriel Clavardage Comment ça marche
Tous les thèmes de Tel-jeunes
Administration
© 2019 Tel-jeunes Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation