Cacher cette page

Pression des parents

Charlotte, 14 ans

Pression des parents

personne n'a vécu ça

Mes parents me mettent trop de pression pour être parfaite. AJ’en peux plus, ça me démoralise, j’ai l’impression de n’être qu’un déchet à leurs yeux.

 

* Les "Histoires de jeunes" s'inspirent de courriels et textos réels reçus de différents jeunes. Nous utilisons des noms et des photos fictifs pour protéger leur vie privée.

Voici comment ça s’est passé avec Tel-jeunes

  • Depuis près de deux ans, je subis la pression de mes parents. Ils veulent que je sois parfaite. Ils veulent que je sois la belle petite fille, charmante, attachante. Bref, tout ce que je ne suis pas vraiment. Ils veulent que je sois la meilleure de ma classe de Secondaire 3, mais ne sont jamais satisfaits lorsque j'ai des 90%. Ils veulent toujours un 100%, et même là, je n'ai pas l'impression qu'ils sont fiers de moi. Je ne sais plus comment faire...
  • Tu as bien fait d'en parler, c'est important de ne pas rester seule quand on se sent sous pression comme ça. Merci pour ta confiance! 🙂 Il arrive que des parents mettent de la pression sur leur jeune par inquiétude, afin de s'assurer qu'ils pourront bien s'en sortir dans la vie. Comme nous vivons dans une culture qui peut mettre de la pression pour l'excellence, les parents peuvent croire bien faire en étant exigeants. Cela dit, si cette pression provoque une détresse chez le jeune, c'est très important de s'en occuper et de la prendre au sérieux. Ce que les parents peuvent ignorer lorsqu'ils sont trop exigeants, c'est que le stress engendré peut nuire aux résultats et démotiver les jeunes. Est-ce que ça ressemble à ce que tu vis?
  • Oui. J'ai l'impression de devenir paranoïaque à cause de ça. J'ai peur de n'être qu'un déchet à leurs yeux. J'en ai perdu beaucoup de chose ; ma confiance, mon moral, voir même ma perception de moi-même. Je me juge sans cesse...
  • En même temps, il est plutôt rare que des parents veuillent nuire délibérément à leur enfant. Ainsi, il peut être utile de leur parler.
  • J'aimerais qu'ils comprennent tout, mais chaque fois que j'en parle, ils ne font absolument rien ...
  • Pour leur parler, il est utile d'attendre un moment où ils sont calmes, disponibles et idéalement, de bonne humeur. On peut dire comment on se sent, parler en utilisant le "je", par exemple en disant "Je vis mal la pression" plutôt que "vous me mettez de la pression". Ensuite, on peut proposer des solutions, comme de demander plus d'autonomie dans l'organisation de son travail et le dire quand on se sent dévalorisé(e) par eux à la suite d'une très bonne note. On peut utiliser l'humour aussi, tu sais. Par exemple, si les parents manifestent de la déception devant une performance, leur rappeler qu'on s'appelle (nom) et qu'on vaut plus qu'un chiffre sur un bout de papier! Tu me suis?
  • Je pense pas être capable de leur dire ce genre de choses. Je suis à boutte, je vais m’emporter si j’en parle.
  • Certains choisissent de parler, d'autres craignent tant la réaction de leurs parents qu'ils choisissent plutôt d'écrire. Chacun fait comme il sent! Si rien ne change et qu'on sent qu'on va de plus en plus mal, on peut toujours aller voir une intervenante ou psy à l'école pour en parler, c'est d'accord?
  • Ok merci j’espère qu’ils comprendront un jour
  • N'hésite pas à nous contacter à nouveau si tu as d'autres questions!
Joindre un intervenant Tel-jeunes
Téléphone: 1 800 361-5085 Texto: 514 600-1002 Courriel Clavardage Comment ça marche
Tous les thèmes de Tel-jeunes
Administration
© 2019 Tel-jeunes Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation