Cacher cette page

Comment aider un·e ami·e en peine d’amour?

C'est parfois dur de voir qu’un·e ami·e vit une peine d'amour. On sent qu’il·elle souffre et on aimerait pouvoir faire quelque chose. Il arrive aussi qu’on se sente impuissant·e ou débordé·e par la peine de l'autre. Voici quelques trucs qui t'aideront… à mieux l'aider!

1.    Sois à l'écoute

Ta présence et une oreille attentive sont les cadeaux les plus précieux que tu peux faire à une personne en peine d’amour. Elle peut avoir besoin de parler, de se sentir soutenue ou simplement d'une présence amicale.

2.    Encourage ton ami·e à exprimer ses émotions

Demande à la personne comment elle se sent, et tiens-toi prêt·e à recevoir ce qui viendra: tristesse, colère, déception, culpabilité... Propose-lui des moyens acceptables de vivre ses émotions. Elle peut par exemple se défouler par l’écriture, exprimer sa colère en frappant dans un oreiller ou aller courir.

3.    Donne-lui des outils pour comprendre

Informe ton ami·e sur les étapes d’une peine d’amour. Parfois, ça fait du bien de se rappeler que la peine ne dure pas éternellement, qu’on est en processus de guérison. Rappelle-toi, toutefois, que tu ne peux pas l'aider à guérir plus vite. Respecte son rythme. La personne a besoin de temps pour passer au travers.

4.    Montre-lui le positif

Aide la personne à se recentrer sur les éléments positifs de sa vie. Rappelle-lui les activités qu’elle aime faire, invite-la à sortir, souligne ses forces et ses talents, les activités dans lesquelles elle est compétente.

5.    Aide ton ami·e à faire le point

Quand la personne commence à accepter un peu mieux la rupture (phase d'acceptation des étapes d'une peine d'amour), tu peux l’aider à faire un bilan, en parlant de ce qu’elle a appris, de ce qu’elle souhaite pour ses relations futures.

6.    Fais preuve de respect

Lorsque tu es avec la personne, respecte ce qu'elle vit et surtout respecte son rythme. Elle a besoin de dire ce qui se passe en elle, elle cherche un sens à ce qui lui arrive. Pose-lui des questions avec gentillesse pour l'aider à s'exprimer, et évite de la juger.

Si ton ami·e a des idées noires, que sa situation ne s'améliore pas ou que tu commences à te sentir toi-même déprimé·e ou impuissant·e, demande de l'aide. C'est possible que la personne ait besoin de plus de soutien pour s'en sortir. Et toi aussi, tu pourrais avoir besoin d'aide pour la soutenir. Si quelque chose t'inquiète, discute de la situation avec un·e adulte de confiance, un·e professionnel·le ou Tel-jeunes.
 

1 800 263-2266
514 600-1002