Cacher cette page

Tu peux te sentir énervé·e, fâché·e, mécontent·e envers quelqu’un ou contre une situation. C’est normal. Bien que la colère soit souvent perçue comme négative, cette émotion a aussi ses bons côtés.

Les causes

La colère cache bien souvent de la tristesse, de la déception, de la frustration ou de la solitude. Il n’est pas toujours facile d’exprimer ces émotions. Malheureusement, lorsqu’elles sont refoulées, elles peuvent t’amener à vivre un trop-plein d’émotions, qui se manifeste par un excès de colère.

Les sensations

La colère peut devenir nuisible lorsqu’elle s’accumule et qu’elle n’est pas bien gérée. Les poings se serrent, la température monte… On peut avoir des comportements violents, prendre une attitude accusatrice (C’est ta faute!), dire des paroles blessantes ou bouder. Plus tard, on peut avoir honte ou se sentir coupable des actions qu’on a posées sous la colère.

Son utilité

La colère peut être constructive et t’indiquer que tu perçois quelque chose d’injuste, de frustrant ou de blessant. Elle peut aussi t’inciter à résoudre un conflit, à faire connaître tes limites et à apporter des changements dans ta vie.

Les comportements à adopter

  • Essaie de comprendre ce qui a déclenché ta colère. Que s’est-il passé? Comment ai-je réagi? Pourquoi ai-je réagi comme ça? Qu’est-ce que j’ai ressenti?
  • Tente de prévenir la prochaine explosion de colère en identifiant les indices qui t’indiquent que ta colère monte (tu trembles, tu te sens rougir, etc.) afin de prendre les moyens pour la gérer avant qu’elle soit trop élevée.
  • Prends du recul ou un instant de réflexion devant une situation qui provoque ta colère. Évite de te laisser emporter par la colère des autres.
  • Détends-toi en respirant lentement et en t’imaginant dans un endroit plaisant.
  • Décompresse et évacue le trop-plein d’énergie par des activités comme la course à pied ou le patin.
  • Exprime tes émotions, évite de les accumuler et parles-en à tes ami·e·s, à tes parents ou à Tel-jeunes.
  • Consulte un·e professionnel·le si tu sens que la colère prend trop de place dans ta vie.

Après...

Après une explosion de colère, il peut t’arriver de ressentir de la culpabilité ou de la gêne. Pour te sentir mieux, tu peux:

  • te pardonner à toi-même
  • t'excuser auprès des personnes devant qui tu as perdu ton sang-froid
  • t'expliquer avec ces personnes et rechercher des solutions avec elles

En apprenant à comprendre ce qui se cache derrière ta colère, tu découvriras comment mieux définir et exprimer tes limites et tes besoins.