Cacher cette page

Je me déteste

Laurie, 16 ans

Je me déteste

15 autres jeunes ont aussi vécu ça

Je me déteste, physiquement, mentalement, et tout ce qui vient avec qui je suis.

 

* Les "Histoires de jeunes" s'inspirent de courriels et textos réels reçus de différents jeunes. Nous utilisons des noms et des photos fictifs pour protéger leur vie privée.

Voici comment ça s’est passé avec Tel-jeunes

  • Je me déteste. Physiquement et mentalement et tout ce qui vient avec qui je suis. Le verbe ''être'' pour moi est angoissant. Les gens se tannent des personnes comme moi. Ils croient au départ que je suis bonne, mais ils se trompent vraiment. J'ai vu des TS, des psy, mais il y a rien à faire avec moi.
  • Tu fais la bonne chose en nous écrivant pour parler de la souffrance que tu vis. Merci de nous faire confiance. Il arrive que notre vision de nous-mêmes soit complètement différente de la vision de notre entourage. Parfois, nos proches nous complimentent, mais on n’arrive pas à les croire. C’est comme si on n’arrivait pas à voir en nous ce qu’ils trouvent de si beau. Est-ce que ça ressemble un peu à ce que tu vis?
  • Oui exactement, mon copain et mes amis me disent que je suis magnifique, mais ils ne savent pas l'être dégueu qui se cache en moi ☹
  • Mais est-ce possible qu’ils voient en toi des aspects magnifiques, mais que ta souffrance t’empêche de voir ces qualités que tu as? Pour quelle raison crois-tu que les gens autour de toi apprécient ta présence?
  • Je ne sais pas justement!!
  • Tu sais, à l’intérieur de chaque personne (vraiment, tout être humain), il existe une partie plus sombre, mais il existe aussi une partie plus lumineuse. On a tous cet équilibre-là. Lorsqu’on ressent seulement la partie sombre, c’est là que la souffrance risque de nous envahir.
  • Je suis pas sûre que j’aie une partie lumineuse franchement… Comment faire pour la trouver de toute manière??
  • Justement, pour apprendre à s’aimer, il faut arriver à définir quelle est notre partie lumineuse. Aussi banal que ça puisse paraitre, c’est parfois difficile. Ça peut prendre du temps, mais toute personne peut y arriver. Ce qui aide pour certains, c’est de se donner le droit d’accepter les compliments des autres, de croire qu’ils nous trouvent magnifique, malgré notre doute. Aussi, parler de ce qu’on ressent à l’intérieur (soit à des proches ou à des professionnels) comme tu l’as fait peut nous aider à mieux se connaitre. Et quelle serait ta plus grande force? Si tu te dis : « Je n’ai aucune force », c'est seulement le signe que tu ne la vois pas encore. Mais elle est là, continue d’y réfléchir, tu trouveras ta réponse.
  • Mmm ok… Je vous réécrirai demain. Merci
  • Merci à toi et bonne recherche!
Joindre un intervenant Tel-jeunes
Téléphone: 1 800 263-2266 Texto: 514 600-1002 Courriel Clavardage Comment ça marche
Tous les thèmes de Tel-jeunes
Administration
© 2019 Tel-jeunes Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation