Cacher cette page

La 5e roue du carrosse

Laurence, 19 ans

La 5e roue du carrosse

1 autre jeune a aussi vécu ça

Il m’arrive de penser que je suis de trop, que je dérange, que j’agace lorsque je suis avec un groupe de gens.

 

* Les "Histoires de jeunes" s'inspirent de courriels et textos réels reçus de différents jeunes. Nous utilisons des noms et des photos fictifs pour protéger leur vie privée.

Voici comment ça s’est passé avec Tel-jeunes

  • J'ai un peu un problème de confiance en moi, surtout la manière dont les autres me perçoivent. Je n'ai pas de problème pour dire mes opinions ni affirmer qui je suis mais il m'arrive souvent (trop souvent) de penser que les autres ne veuillent pas de moi. Je suis dans le milieu d'un groupe de gens qui parlent, qui rient et tout d'un coup je ne me sens pas à ma place, j'ai l'impression que ma présence dérange, qu'elle agace. Je me tais donc et j'ai peur de rire, de parler, de m'exprimer, etc. Bref j'aimerais avoir des trucs, des idées, des exercices pour éviter de me sentir comme la cinquième roue du carrosse.
  • Tu sais, nous n'avons aucun pouvoir sur ce que pensent ou sentent les autres, ni leur comportement. Chacun a sa perception et sa conception des choses. Il existe, bien sûr, des comportements et attitudes qui favorisent plus les contacts sociaux, comme s'intéresser aux autres, être à l'écoute, sourire, regarder dans les yeux, mais même quand on est l'être le plus "gentil" de la planète, certaines personnes nous aimeront et d'autres ne nous aimeront pas. De la même façon, nous ne pouvons pas aimer tout le monde non plus. Puis même lorsqu'on aime, il arrive que certains aspects de la personnalité d'un tel ou d'une telle ne nous plaise pas, sans qu'on arrête de l'aimer pour autant. Tu me suis?
  • Oui c’est sûr. Mais il n’y a pas un moyen que je paraisse toujours à l’aise ou bien dans un groupe?
  • Il arrive qu'on souffre dans nos relations lorsqu'on veut plaire en tout temps, ou qu'on voudrait toujours avoir un comportement parfait, le mot juste, l'humour irréprochable, etc. Comme on a du pouvoir sur soi-même, on peut ajuster ses attentes vis-à-vis de soi-même en gardant en tête que chaque personne a ses humeurs, ses bons moments et ses moins bons moments. Si on s'en demande moins, on craint moins de déplaire aux autres, tu comprends?
  • Oui
  • Parfois, même lorsqu'on se connaît et s'aime soi-même comme on est, il arrive qu'on continue à ne pas se sentir à sa place. C'est peut-être parce qu'on n'a pas encore trouvé sa place. Ce que je veux dire, c'est que parfois on s'obstine à s'entourer de personnes qui ne nous apprécient pas à notre juste valeur. Si on ne se sent pas apprécié, on peut toujours regarder autour pour voir et valoriser les personnes qui nous apprécient vraiment, juste comme on est. On a le pouvoir de choisir de qui on s'entoure, pourquoi ne pas l'utiliser?
  • Ouais… En tout cas, merci pour votre temps.
  • Très bien. Je te laisse y réfléchir. N'hésite pas à nous réécrire si tu as d'autres questions ou à nous appeler en tout temps au 1-800-263-2266. Prends soin de toi!
Joindre un intervenant Tel-jeunes
Téléphone: 1 800 263-2266 Texto: 514 600-1002 Courriel Clavardage Comment ça marche
Tous les thèmes de Tel-jeunes
Administration
© 2019 Tel-jeunes Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation