Cacher cette page
Prendre soin de ton estime

Trucs pour remonter ton estime

Exercices et réflexions pour t'aider

Se connaître, reconnaître ses réussites, ses erreurs, sa différence, se fixer des défis réalistes, apprendre à demander de l'aide sont quelques trucs pour t'aider à développer ton estime de toi.

Te connais-tu bien?

Fais ce petit exercice pour développer une vision juste de toi-même. Es-tu prêt·e?

Ta vision de tes qualités et de tes défauts est-elle juste?

Pour t’aider à accepter tes défauts, tes limites, et reconnaître tes forces et tes compétences, télécharge cette liste d'adjectifs et choisis ceux qui te correspondent le plus.

De quoi es-tu fier·fière?

Tenir un journal de tes réussites personnelles, c’est un bon truc pour augmenter ton estime de toi. Voici comment faire!

Tiens un journal de tes petits et grands succès

Pour garder une bonne estime de toi, tu peux noter tes sources de fierté dans un carnet. Pas besoin de grandes choses extraordinaires! Ça peut être de prendre la parole devant un groupe alors que tu es gêné·e, de te lancer dans une nouvelle activité, de réussir à bien gérer une situation ou de poser une action malgré tes peurs ou tes doutes. L’important, c’est d’avoir un regard positif sur toi-même en te centrant sur tes qualités, tes forces, tes talents et tes succès. Quand tu traverses un moment difficile, relis ton journal pour te rappeler tes bons coups! Ça te donnera une bonne dose d’énergie positive.

Dans quelles activités es-tu bon·bonne?

Pour découvrir tes forces, donne-toi de petits défis quotidiens, essaie de nouvelles activités et force-toi à sortir de ta zone de confort!

Te fixes-tu des défis réalistes?

Des objectifs réalistes te donnent plus de chances de réussir et augmentent ta motivation à relever de nouveaux défis. Vas-y!

Se fixer des défis réalistes, c’est la clé d’une bonne estime de soi

Il est plus facile de monter un escalier une marche à la fois que d’un seul coup! Chaque marche que tu gravis est une réussite en soi. En te fixant des objectifs réalistes, tu te sens fier·fière de toi à chaque étape, et ça t’aide à persévérer.

Un objectif réaliste, c’est un défi accessible. Il tient compte de ton énergie, de tes capacités et du temps que tu peux consacrer à ton projet.

Par exemple, parler pour la première fois à une personne qui t’intéresse peut te paraître difficile. Pour te faciliter la tâche, tu peux briser ce défi en plusieurs étapes.

  1. Commence par lui sourire ou le·la regarder quand tu le·la croises dans un corridor.
  2. Lance-toi le défi de lui dire bonjour.
  3. Trouve l’occasion de lui adresser la parole, par exemple en lui posant une question.
  4. Et ainsi de suite!

Peu importe comment la personne réagit, chaque étape te demande du courage, et tu peux être fier·fière de l’avoir réalisée. De plus, tu fais des apprentissages. Tu découvres ce qui fonctionne bien et ce que tu peux améliorer pour la prochaine fois. Tout ça contribue à te donner confiance en toi.

Peu importe le résultat final de tes efforts, sois fier·fière de ce que tu as accompli. Ça te donnera envie de relever d’autres défis!

Apprends à compter sur tes proches

Les personnes qui t’entourent peuvent te donner du courage quand tu doutes de toi. Penses-tu leur demander du soutien?

Dans les temps durs, rappelle-toi que ta famille et tes ami·e·s sont là

Lorsqu’on doute de soi, qu’on vit un moment difficile ou qu’on a besoin d’être encouragé·e, on peut se tourner vers sa famille ou ses ami·e·s. Les gens dont tu es proche te connaissent très bien, et peuvent t’aider à te souvenir de tes succès, de tes forces, de tes qualités et de tes capacités. De qui te sens-tu proche? Ça peut être ton père, ta mère, un frère, une sœur, d’autres membres de ta famille, tes ami·e·s, un·e professeur·e, un·e intervenant·e. Quand tu sens que ta confiance en toi est ébranlée, fais appel à eux, ils t’aideront à te sentir mieux.

Utilise tes erreurs pour apprendre

Tes erreurs peuvent te donner l’occasion d’apprendre et d’agir différemment par la suite. Comment réagis-tu face aux erreurs?

Vois tes erreurs comme des occasions d’apprendre

En apprenant à reconnaître tes erreurs et à les accepter, tu pourras les utiliser pour apprendre. Tu deviendras plus mature et plus modeste, car quand on est rempli d’orgueil, on refuse souvent de s’excuser. Au lieu de considérer tes erreurs comme des échecs, considère-les comme des occasions d’apprendre, même si ça peut être difficile à avaler sur le coup.

Lorsque tu fais face à une difficulté, ne perds pas espoir. Au contraire, persévère! Tu développeras ainsi ta résistance et ton courage face aux épreuves de la vie. Au lieu de fuir, apprends plutôt à affronter les situations et à régler les conflits. Utilise une communication claire et explicite, et évite de juger ou de condamner l’autre.

Si tu vis un échec, rappelle-toi que ce n’est pas la fin du monde et que les gens font tous des erreurs. Comment peux-tu utiliser cette expérience pour apprendre, pour faire mieux la prochaine fois? Vivre un échec, c’est rarement agréable, mais rappelle-toi que tu peux en tirer quelque chose de positif.

Accepte ta différence

Au lieu de voir ta différence comme un poids lourd à traîner, tu peux la valoriser. À chacun·e ses forces et ses faiblesses!

L’estime de soi, c’est l’acceptation de tes différences

Comment es-tu différent·e des autres? Pour prendre conscience de tes différences et les accepter, tu peux te poser ces quelques questions:

  • Quelles sont les choses qui me rendent unique?
  • Qu’est-ce que qui me distingue des autres?
  • Quelles caractéristiques me démarquent des autres d’une façon positive?
  • Qu’est-ce qui me rend spécial·e?

Si tout le monde était pareil, ce serait vraiment plate! Personne ne se distinguerait de la masse. On ne pourrait pas choisir ou aimer une personne plus qu’une autre, avoir un coup de cœur amical ou amoureux. Être fier·fière de tes différences te donnera beaucoup de force.

Walt Disney a dit: Plus vous vous aimez, moins vous êtes comme tout le monde, et c’est ce qui vous rend unique. Des paroles à méditer!