Cacher cette page

Accompagner mon chum à réduire sa consommation

Maely, 15 ans

Accompagner mon chum à réduire sa consommation

personne n'a vécu ça

Mon chum fume du weed tous les jours, la cigarette aussi et il prend du chimique au moins une fois par semaine. Je lui ai dit que notre amour était impossible à cause de ça, mais il m’a dit qu’il allait arrêter et je veux l’aider.

 

* Les "Histoires de jeunes" s'inspirent de courriels et textos réels reçus de différents jeunes. Nous utilisons des noms et des photos fictifs pour protéger leur vie privée.

Voici comment ça s’est passé avec Tel-jeunes

  • Mon chum m’aime, je l’aime, le seul problème c'est qu'il fume du weed à tous les jours, la cigarette aussi et il prend du chimique au moins 1 fois par semaine. Moi je ne prends rien et je lui ai dit que notre amour était impossible car je ne veux pas qu’il m’embarque dans cette dépendance. Il m'a dit qu'il était écœuré de ça pis qu'il était prêt à arrêter. Je lui ai dit que j'allais l'aider à s'en sortir. Donc ma question c'est que dois-je faire pour l'aider dans ce cheminement et que dois-je dire lorsqu'il pétera un plomb? Comment lui faire changer les idées? Etc.
  • Merci d’avoir pensé à nous pour te guider dans cette démarche. Lorsqu’on souhaite aider une personne à se défaire d’une dépendance à la drogue, on peut jouer un rôle de soutien, d’écoute et d’encouragement. Toutefois, il faut garder certains éléments en tête. D’abord, nous ne pouvons prendre en charge la démarche de la personne et nous ne pouvons pas non plus être motivés à sa place.
  • Je sais qu’il est motivé aussi. Je veux simplement l’aider pour qu’il ait un soutien. Je pensais d’abord arrêter le chimique puis la cigarette, puis diminuer le weed pour par tout faire en même temps.
  • D’accord. Aussi, lorsqu’on choisit d’arrêter de consommer pour l’autre, il peut arriver que ce soit difficile de maintenir la motivation à la longue. Car les raisons d’arrêter ne sont pas motivées par une volonté personnelle. Tu me suis?
  • Je pense pas qu’il le fait pour moi. C’est aussi sa santé qui est en jeu!!
  • Ce sera bien important de poser tout cela et d’en parler avec lui. Également, il faut être prêt à accepter que la personne ait des rechutes ou qu’elle ne réussisse pas à atteindre les objectifs fixés. Sinon, cela peut nous amener à vivre de la frustration ou de la déception. Serais-tu prête à tolérer ce genre de situation si elle se produit?
  • S’il reste motivé quand même oui, je pense que je peux l’aider. Mais est-ce que son comportement peut changer? Ça me fait un peu peur j’avoue!
  • Tu as raison, arrêter de consommer peut effectivement avoir des impacts sur l’humeur. Lorsque les réactions de la personne nous affectent, on peut décider de s’éloigner temporairement, de quitter la pièce ou encore l’inviter à se changer les idées avec des activités qu’il aime. Toi, qu’est-ce qui pourrait le mieux te convenir si cela arrive?
  • Je pense que je peux lui en parler et le laisser un peu faire d’autres trucs pour penser à autre chose.
  • En tout cas, j’espère que cela t’éclaire un peu plus. Si jamais tu ressens le besoin d’en discuter davantage, n’hésite pas à nous appeler (1-800-361-5085). Bonne chance pour la suite!
  • Merci
Joindre un intervenant Tel-jeunes
Téléphone: 1 800 361-5085 Texto: 514 600-1002 Courriel Clavardage Comment ça marche
Tous les thèmes de Tel-jeunes
Administration
© 2019 Tel-jeunes Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation