Cacher cette page

Hâte à l’ecstasy

Delphine, 16 ans

Hâte à l’ecstasy

personne n'a vécu ça

J’ai pris de l’ecstasy un jour, en très petit quantité. J’ai vraiment aimé la sensation mais je n’y ai jamais retouché. J’ai dit à mon chum qu’on en reprend pas jusqu’à l’été parce qu’il devient séquelle mais qu’une hâte c’est d’être à l’été pour en reprendre…

 

* Les "Histoires de jeunes" s'inspirent de courriels et textos réels reçus de différents jeunes. Nous utilisons des noms et des photos fictifs pour protéger leur vie privée.

Voici comment ça s’est passé avec Tel-jeunes

  • Il y a 1 an et demi, j'ai pris de l’ecstasy en petite quantité. J’ai aimé la sensation mais je n’y ai pas retouché. Mon chum a poppé environ 11 fois et j'essaie de le convaincre de pas en reprendre jusqu'à l'été parce qu'il devient assez séquelle. Par contre, depuis peu de temps, je trouve la vie vraiment plate et j'ai de plus en plus envie de prendre de l’ecstasy... Je ne sais plus quoi penser de moi je suis déprimée je pense juste à l'été.
  • Merci de nous faire confiance en nous faisant part de tes préoccupations. D'abord, je comprends que tu t'ennuies et que tu as hâte à l'été. Je comprends également que tu es déprimée et cela t'amène à vouloir vivre des sensations fortes. En fait, durant cette période de l'année, il est normal de se sentir légèrement démotivé. Tu n'es pas la seule personne dans cette situation. Le beau temps arrive et on a juste le goût d'avoir du plaisir. C'est ça qui se passe pour toi?
  • Oui en fait je voudrais attendre jusqu'à l'été mais je rêve de pouvoir faire l'amour avec mon chum sur l’ecstasy. Je comprends pas ce qui m'arrive, j'ai un besoin de prendre quelque chose, pourtant, je ne peux pas être dépendante puisque j'en ai pris depuis assez longtemps et en vraiment petite quantité (le quart d'une étoile rose).
  • Tu sais, la décision de reprendre de la drogue t'appartient et je ne peux pas te dire quoi faire. Toutefois, choisir de consommer c'est également choisir de vivre avec les impacts reliés à la consommation. Par exemple, as-tu songé aux impacts physiques, psychologiques, familiaux, sociaux, scolaires, monétaires, etc. pouvant être associés?
  • Oui c’est pour ça que j’ai dit à mon chum de prendre une pause. Aussi je prends de temps en temps du weed, mais puisque je me suis rendu compte que ça jouait sur mes notes, j'ai arrêté depuis 2 mois.
  • Tu fais déjà un grand pas dans la bonne direction en réfléchissant aux effets des drogues. En prenant le temps de penser à tout cela, on peut arriver à prendre une décision éclairée. Je t'encourage à téléphoner à Drogues aide et références : 1-800-265-2626 si tu as des questions par rapport à la consommation. Tu peux également nous téléphoner si tu en ressens le besoin. Nous sommes là pour toi, et ce, en tout temps.
Joindre un intervenant Tel-jeunes
Téléphone: 1 800 361-5085 Texto: 514 600-1002 Courriel Clavardage Comment ça marche
Tous les thèmes de Tel-jeunes
Administration
© 2019 Tel-jeunes Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation