Cacher cette page
Ça va pas

L’état de stress post-traumatique

Quand on vit une situation dangereuse (un accident de la route, par exemple), on ressent un très haut niveau d’anxiété et de peur... bien justifié! La montée d’adrénaline, l’hormone qui nous permet de réagir rapidement au danger, entraîne une réaction physique intense, alors utile. En général, quelques heures après l’événement, l’adrénaline et la peur disparaissent. Le danger est chose du passé.

Chez les personnes atteintes d’un état de stress post-traumatique, longtemps après le drame, le corps vit encore et encore les mêmes sensations physiques, avec autant d’intensité, sous forme de rêve ou de flash-back. Tout un cauchemar!

Les symptômes 🔍

Bien que les symptômes apparaissent habituellement dans les trois premiers mois qui suivent un traumatisme, il arrive qu’ils s’imposent des mois plus tard, et même quelques années après les faits. Parmi les symptômes fréquents du stress post-traumatique: une difficulté à dormir et à se concentrer, une peur intense, un sentiment d’impuissance, des palpitations cardiaques, une respiration rapide, des tremblements, des frissons, des pensées incontrôlables qui mènent à la détresse ou la dépression et de la difficulté à ressentir certaines émotions, comme de la tendresse ou un désir sexuel.

Source: http://sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/etat-de-stress-post-traumatique/

Tous les thèmes
Administration
Tel-Jeunes
Comment ça marche? © 2022 Tel-jeunes Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation