Cacher cette page

Tu es enceinte: quelles sont tes options?

Si tu es enceinte, tu as trois options: garder le bébé, le donner en adoption ou te faire avorter. Ne reste pas seule dans ta réflexion, entoure-toi de personnes qui te respectent et prends le temps de bien tout considérer avant de trancher.

Garder le bébé

Si tu choisis de garder le bébé, cela aura des conséquences sur toute ta vie. Quand on devient mère, on l’est pour toujours. Si c’est ce que tu désires, voici quelques pistes de réflexion:

  • Es-tu prête à assumer la responsabilité d’un bébé qui dépend totalement de toi? Un bébé a besoin d’être aimé, nourri, soigné et rassuré 24 heures par jour, même la nuit!
  • Peux-tu compter sur le soutien du père, de ta famille ou d’autres personnes?
  • Comment feras-tu pour poursuivre tes études tout en t’occupant d’un enfant?
  • Quels sont tes moyens financiers pour subvenir à ses besoins?
  • Où habiteras-tu? Tes parents acceptent-ils que tu habites chez eux avec un enfant?
  • Comment vois-tu ta vie personnelle compte tenu de tes nouvelles responsabilités? Tu auras forcément moins de temps et d’énergie pour voir tes amis·es, pour sortir et t’amuser.

 Au besoin, discute avec un·e travailleur·euse social·e de ton CLSC. Il·elle peut t’offrir un accompagnement précieux, notamment en te guidant vers l’aide financière et les ressources offertes aux jeunes mères.

Confier le bébé en adoption

Tu peux choisir de poursuivre ta grossesse, puis de confier le bébé à un membre de ta famille immédiate pour t’impliquer autrement dans sa vie. Tu as aussi l’option de passer par le service d’adoption du centre jeunesse de ta région afin que le bébé fasse le bonheur d’une autre famille.

Si tu penses à cette solution, demande l’aide d’un·e travailleur·euse social·e de ton CLSC. Il·elle pourra te guider à travers les démarches.

Te faire avorter

Pour mettre fin à une grossesse non désirée, tu peux te faire avorter. L’intervention est gratuite avec la carte d’assurance-maladie.

Où aller?

Les hôpitaux, plusieurs CLSC et des cliniques privées offrent le service d’avortement. Commence par visiter ton CLSC ou ta clinique habituelle, qui saura t’orienter.
 

Jusqu’à quand?

Un avortement se pratique en général entre la 5e et 12e semaine de grossesse. Au Canada, on peut obtenir une interruption de grossesse jusqu’à 20 semaines, selon les situations. Il est préférable de prendre un rendez-vous dès que ta décision est prise, puisque les méthodes d’avortement sont plus simples en début de grossesse.

Et les conséquences?

Un avortement entraîne rarement des complications physiques, mais les conséquences émotives sont fréquentes. Surtout, ne t’y rends pas seule. Fais-toi accompagner (pendant et après) par une personne de confiance. N’en fais pas un secret: tu auras peut-être besoin d’en parler ou de te faire réconforter.

Comment ça se passe?

Avant l’avortement, on te rencontrera pour évaluer la situation et te donner toute l’information. On procédera aussi à un examen médical. Le médecin t’expliquera alors le déroulement en détail.

L’intervention en soi se fait en général sous anesthésie locale, c’est-à-dire que tu reçois un médicament qui te permet de tolérer la douleur tout en restant consciente. Elle dure une quinzaine de minutes.

Après l’avortement, tu devras te reposer pendant au moins 24 heures, puis respecter certaines mesures de prévention pour réduire le risque d’infection.

Quelle que soit la décision que tu auras prise, il n’y a pas de voie de sortie sans conséquence. D’où l’importance de t’entourer dans cette réflexion.