Cacher cette page
ITSS

Les infections vaginales

Les infections vaginales sont aussi appelées vaginites ou infections fongiques. Elles ne sont pas considérées comme des ITSS, mais certaines sont transmissibles sexuellement.

II existe plusieurs types d’infections vaginales. Les plus courantes sont la vaginite à candida (ou vaginite à champignons, aussi appelée infection à levures), la vaginose bactérienne et la vaginite à Trichomonas. Elles sont très courantes. Environ 75% des femmes auront au moins une infection vaginale dans leur vie.

Transmission et prévention

Les vaginites peuvent être causées par divers facteurs:

  • la prise d’antibiotiques ou de contraceptifs oraux
  • une grossesse
  • le diabète
  • un savon acide, un savon très parfumé ou un bain moussant
  • les douches vaginales et les parfums ou désodorisants vaginaux
  • les serviettes hygiéniques ou tampons parfumés
  • les vêtements trop serrés
  • les sous-vêtements en tissu synthétique
  • le port prolongé de vêtements mouillés (ex.: maillot de bain)
  • le contact sexuel avec une personne infectée (pour certains types de vaginites)

Symptômes

Les symptômes varient d’une personne à l’autre et selon le type d’infection vaginale. Ils peuvent cacher une autre ITSS (chlamydia ou gonorrhée).

En général, les vaginites peuvent causer:

  • des démangeaisons et irritations vaginales
  • des pertes vaginales anormales
  • de l’enflure des organes génitaux externes ou internes
  • la présence de rougeurs au niveau des organes génitaux externes ou internes
  • la sensation de brûlure en urinant
  • des douleurs lors de relations sexuelles
  • la présence d’odeurs désagréables

Dépistage et traitement 🔍

Le dépistage se fait lors d’un examen gynécologique pour les femmes ou urogénital pour les hommes. Les tests de dépistage ne peuvent pas être effectués lors des menstruations.

Il est important de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic précis. Les symptômes de la vaginite à candida et ceux de la vaginite bactérienne sont très semblables, mais leurs traitements sont différents. Par exemple, une crème antifongique n’aura aucun effet sur la vaginite bactérienne. Pire, elle peut masquer les symptômes et prolonger la durée de l’infection.

Il faut poursuivre jusqu’au bout le traitement prescrit par le médecin, même si les symptômes ont disparu.