Cacher cette page
Cyberintimidation

Les sentiments d’anonymat et d’invincibilité: un piège à éviter!

Sur le web, on peut se sentir anonyme et invincible. Certain·e·s jeunes ont l’impression qu’il ne peut rien leur arriver, que personne ne peut les retrouver. Malheureusement pour eux·elles, c’est faux!

Les jeunes qui cyberintimident ne sont pas à l’abri

Même si un·e jeune essaie de masquer son identité, la police ou son fournisseur Internet est toujours capable de le·la retracer. De plus, la plupart des sites et des applications ont des règlements et des codes de conduite, et ils les font respecter, même si cela prend parfois un peu de temps.

Ces sentiments d’anonymat et d’invincibilité encouragent certain·e·s jeunes à poser des gestes graves, alors qu’ils·elles ne penseraient jamais à le faire en face à face. Attention! Certains de ces gestes sont illégaux, comme de menacer ou de harceler quelqu’un, ou de nuire à sa réputation.

Un piège aussi pour les jeunes victimes

Quand on se sent anonyme, on oublie qu’Internet est un lieu public et on ressent une fausse impression d’intimité. On discute avec quelqu’un sur le web ou sur les réseaux sociaux, et on croit que ça va rester entre nous. Mais dans les faits, nos communications par Internet laissent des traces. Elles peuvent facilement être copiées, déformées, partagées et diffusées publiquement!

Fais attention à ce que tu écris et à ce que tu envoies par texto ou sur le web. Tu ne sais jamais dans quelles mains ces infos peuvent tomber! Avant d’envoyer du contenu délicat ou personnel, demande-toi si tu es prêt·e à le montrer à beaucoup de personnes. Si la réponse est non, laisse tomber!