Je me sens vidé?

avatar

GrenouilleActif8

elle/elle

5m
Escque c'est normal que j'ai autant de down le soir ou même parfois dans ma journée? Escque c'est normal que je me sente aussi triste?J'ai l'impression que ce n'ai pas normal que je pleur autant et que je réalise qu'il n'y aura peut être personne qui va vraiment savoir comment je suis aussi malheureuse.Comment je déteste vivre même si j'ai une vie fantastique avec plein de personnes fantastique. J'ai tellement de peine, d'acharnements,de pression ou je ne sais comment décrire.J'ai juste tellement mal je veux que ça arrête.Je comprends pas pourquoi j'existe.Je dit pas que je suis en dépression mais je perds tout intérêt.Rien ne me fait sourire ou rire comme avant.Il y a des moments où j'ai l'impression d'aller mieux et que que ça va aller mieux et puis là je tombe loin.J'ai l'impression de me perdre moi même dans toutes cette tristesse... j'ai tellement mal.Ma mémoire n'es plus aussi bonne, j'oublie tout. Je me fache après moi même et je me déçois.Je suis fatigué de vivre ok... j'ai tellement mal et je suis plus capable d'aller me coucher car je vois que tout ce brise autour de moi.Je me sens vidé de tout ça.Je sais plus quoi restentire comme émotions?!Tout est flou?
Je ne sais plus trop quoi penser...

Réponses

  • avatar

    Eli_la_Belette alltheme

    Équipe TJ·elle/elle

    5m
    Salut GrenouilleActif8,

    Tu sembles vivre un tourbillon d’émotions et je suis contente que tu sois venue en parler ici. J’ai envie de te dire que quand on perd nos intérêts, qu’on pleur souvent, que tout nous semble gris/noir, qu’on a l’impression d’être prit dans un gouffre de tristesse et qu’on a de la difficulté à profiter de la vie comme avant, c’est qu’on a besoin d’aller chercher de l’aide professionnelle.
    Tu mérites de retrouver la légèreté et ta joie de vivre! Et ça se peut que pour y arriver tu ai besoin d’aide. Tu mentionnes avoir pleins de personnes fantastiques dans ta vie, penses-tu que tu pourrais demander de l’aide à un adulte de confiance dans ton entourage? Ou aller en parler avec ton médecin de famille (ou dans une clinique jeunesse)?

    N’oublie pas qu’on est là pour toi!
  • avatar

    SoleilCurieuse15

    elle/elle

    5m
    Je ne sais pas si c'est normal comme tu dis. Mais je me suis vraiment vu dans ton message. J'ai eu l'impression de l'avoir écris et je me suis sentie moins seule. Honnêtement je ne sais pas quoi te dire pour aller mieux parce que moi aussi j'ai souvent les mêmes sentiments que toi. Je ne dis pas avoir la même situations exactement. Mais je me suis reconnu dans ce que tu as dis. Peut être que parler de comment tu te sens à des personnes de confiance pourrait t'aider. Je te souhaite d'aller mieux.

    xxx
  • avatar

    Casouletprodigieux3

    elle/elle

    5m
    Salut!
    Ton message m'as vraiment touche profondément, je suis vraiment désolée que tu vives tout ça. Je me suis sentie comme ça après avoir perdue ma mère... C'était vraiment difficile, mais je me suis dit que ça va passer et que la vie n'est pas tout le temps joyeuse. La vie peut être triste, joyeuse. Tu sais, c'est normal de pleurer, ce n'est pas une mauvaise chose. Pour exprimer la joie, on va souvent sourire. Pour exprimer la tristesse, on va souvent pleurer. Et c'est correct et c'est normal. On a tous.tes des émotions. Et c'est bien correct, nous sommes comme ça ! Je te conseilles du plus profond de mon coeur d'aller en parler avec un.e intervenant.e suicide.ca. Je sais que c'est vraiment difficile d'aller en parler mais tu as bien réussi à t'exprimer ici et je te félicite pour ça. Je suis désolée que tu vives toutes ses émotions. Le plus important c'est de prendre du temps pour toi. Même si c'est juste dormir pour aucune raison, c'est correct. On est là pour toi et on veut t'aider ! J'espère vraiment que j'ai aider, je suis là pour toi et je t'envoie tout mon soutien. Tu comptes pour plusieurs personnes! Sans toi, la vie des autres ne serait pas la même. Tu occupe une partie de leur coeur, oublie pas. ❤️ Hésite pas si ya quoi que ce soit!
    xxx
  • avatar

    RoseSympathique7 alltheme

    Ado TJ·elle/elle

    5m
    Salut GrenouilleActif8,

    Si tu savais à quel point je me reconnais dans toi. Du moins, le moi qu'il y a 1 an et demi ce serait certainement vu dans ton message, je l'aurais pris comme si je l'avais écris moi-même.

    Je sais à quel point ça peut être difficile de ne pas savoir qui on est, ce qu'on ressent, pourquoi on ressent toutes ces choses. Je comprends à 100% pourquoi tu te sens perdue, et que tu dis être tannée de vivre. Tu sais, dans l'adolescence, c'est un processus normal de vivre toutes sortes de choses, et de beaucoup se questionner. Je ne sais pas comment t'expliquer ça, parce que je sais que tu comprends. L'aide professionnelle peut beaucoup aider, et tu es loin d'être la seule là-dedans.

    Je ne sais pas si ça pourrait t'aider que je t'explique un peu ce que j'ai vécu, mais je peux toujours essayer. (J'ai maintenant 15 ans et je suis en secondaire 4, pour te mettre en contexte).

    J'ai fait de la gym pendant environ 7 ans, soit tout mon primaire. J'ai arrêté avant de rentrer au secondaire. Je passais toute ma vie là-bas, j'ai même fait du sport-étude pour me donner à fond dans ce sport. Malheureusement, des fois ça peut devenir très toxique d'être dans un environnement qui ne laisse presque aucune liberté. Que je le veuille ou non c'est un sport qui demande énormément de rigueur, et quand tu entres dans ta puberté, c'est normal de vouloir de l'espace, etc. Bref. Je compare cette période de ma vie un peu à un gouffre. Je n'avais pas conscience du monde extérieur puisque je ne vivais que pour ça, et ne vivait que dans ça en fait. En arrivant au secondaire, je peux te dire que j'ai eu une méchante claque dans la face en réalisant que la vie n'est pas aussi belle que je me le suis imaginée. Non, on peut avoir ses problèmes personnels. Je crois que ce qui m'a le plus frappée, c'est de voir à quel point il y a beaucoup d'adolescent.e.s malheureux.se. Je suis pourtant dans une famille incroyable, mes parents sont ensemble, mon frère et moi sommes plutôt proches, j'ai pourtant une belle vie et j'en suis reconnaissante. Mais des fois, c'est les relations que tu entretiens qui fait que tu ne vois plus cette chance que tu as. Et tu as le droit, et c'est un apprentissage. Mais ces mauvaises relations ont été difficiles pour moi, puisque j'étais très naïve dans ce monde que je ne connaissais pas. En secondaire 2, la covid-19 a frappé. Déjà, j'avais perdu tous mes amis, donc me retrouver encore plus seule ne m'a pas fait grand chose. À vrai dire, mars 2020 était un beau mois, si on compare à ceux qui allaient suivre. Sans m'en rendre compte, et je déménageais en même temps, j'ai tranquillement fait une chute libre vers les idées suicidaires et tout ce qui peut venir avec. Je me suis énormément éloignée de ma famille, je ne passais plus de temps avec personne, je m'isolais tout simplement.

    J'ai dû aller en psychiatrie pour ouvrir les yeux. J'étais arrivée à un point tellement sombre que ma propre sécurité était en jeu et c'est très difficile à expliquer, c'est compliqué le cerveau.

    Aujourd'hui, je vis encore avec ma santé mentale un peu bizarre, mais j'arrive à contrôler mes émotions. C'est un grand apprentissage.

    Tout ça pour dire qu'il ne faut pas que tu sois seule là-dedans. Va voir un.e ami.e, une personne de confiance. Un travailleur social à l'école ou un intervenant tout court. Parles-en. C'est ça l'important. Il ne faut pas que tu sois seule. C'est ça le pire, car c'est un cercle vicieux qui t'emporte sans que tu le saches.

    J'espère que je t'ai aidé. Sincèrement. Je sais que tu peux t'en sortir. Il y a toujours la lumière au bout du tunnel (même si tu trouves le tunnel pas mal long ou que tu penses qu'il est bouché). Ne lâche pas, je vois cette petite lueur qui me dit que tu as quand même envie d'être heureuse et que tout soit plus simple au fond de toi. Nous croyons tous en toi.

    N'hésite pas s'il y a quoique ce soit xxx

Dernières publications

Liste de discussions

  • avatar

    BélierTalentueuse1

    elle/elle

    5h
    Coeur en dynamite

    Bonjour ( ^ u ^ )

    Comme vous pouvez le voir sur le titre, mon coeur est en dynamite. Une métaphore bien sûr... Parce que parfois on dirais que mon coeur fait Tic tac et bha il va exploser à un moment donné...Je voulais vous parlez de quelque truc qui se passe avec mon anxiété avec vous... Peut-être pourriez vous m'aidez ( = ^ u ^ = )


    Bon premièrement, je suis une fille qui fait beaucoup d'anxiété ( sociale et de performance ). Heureusement, je me suis trouvée des trucs et j'ai eu des belles fierté malgré cet anxiété. Mais parfois mon coeur bat TRÈS vite. Souvent, ça me fait peur parce que j'ai peur de faire une crise cardiaque. Est-ce que ça ce peux ? ( o ~ o u )


    Deuxièmement, rougir pour moi c'est l'enfer. Surtout devant les gens. Et je rougis souvent parce que je me sens mal à l'aise, honteuse, gêner. Et savoir que je rougis ça me fait rougir encore plus. Comment faire pour arrêtez ça ?! ( ⊙▽⊙ ) Il a aussi ces TREMBLEMENTS que je déteste par dessus tout ! Je déteste avoir ça ! ( >"<||| ) Ça me mets encore super mal à l'aise devant les personnes parce que ça se voit que je tremble si on est à côté de moi. Et rôôôh il a des fois où mes amis me dise : « TU TREMBLE ». Mais je le sais que je tremble !! Pas besoin de me le dire ! Souvent trembler ça fais que ma performance n'est pas au top... Comme lancer un ballon de basket dans un examen (→_→) Pas super quand tout ton corps tremble ! ( Le ballon bougeait litteralement dans ma main ! ) Même que parfois, j'ai déjà claqués des dents ! Bref tout mon corps tremble. (⊙﹏⊙)


    Et que dire de ce « DÉSOLÉE » que je dis à la moindre petite minime chose que je fais. Par exemple juste bousculer quelqu'un au passage ! Même quand c'est l'autre personne qui ma bousculé ! Je dis vraiment désolée pour tout et je ne sais pas comment faire pour arrêter ça... ( * - * )


    Et finalement, il y a ma respiration... Déjà là, on dirais que je ne respire pas ( ^ u ^ u ) Genre en ce moment même en vous écrivant, ma respiration est tellement petite que je ne sens même pas mon ventre LEVER !! ( O - O ) Je n'aime pas faire les respirations ventrales. Ça me gêne, on dirais que tout le monde va m'entendre ! Quand je cours c'est l'enfer ! Déjà je fais de l'asthme et en plus j'ai de l'anxiété et je ne suis pas capable de prendre ma respiration en courant. Après une minutes j'ai des points de côtes ( T o T ) Parfois j'ai un mal de coeur aussi, mais c'est rare...Auriez vous des conseils à me donner ?

    Voili, voilà.

    Sorry pour le long texte ;)

    Merci de nous aidez TelJeune :) Parlez avec vous quand j'en es de besoin me fais le plus grand bien.

    BélierTalentueuse1

  • avatar

    LamaEngagé5

    elle/elle

    7h
    Pas toujours facile

    Salut,

    Mon ex et moi on est resté bonne amie et cela me dérange vraiment pas! C juste que sa meilleure amie... C une très bonne personne c juste que elle a vécu des chose difficile et je ne veux pas contrôler la vie de mon ex! C juste que j'ai vrm peur de ce qu'elle pourrait faire. Il y a une expression : si ton amie saute d'un pont tu ne le suivrais pas. Bah je crois que elle oui, elle tiens vrm à elle. Et c pas sa qui me fait peur c juste que sa meilleure amie a eu des mauvaise habitude pis disons qu'elle une influence sur ses amies. Et puis je me mettrais jamais entre les deux c'est juste que sa me tourmente un peu sans le vouloir :(

    Merci de m'avoir écouté!

    P. - S: Merci à @Cassouletprodigieux3 d'avoir répondu à toutes mes publications!

  • avatar

    KetchupPassionné1

    elle/elle

    21h
    phobie d'impulsion, changements d'humeur, etc

    salut! je viens de créer mon compte, même si je lis des posts faits ici depuis un certain temps. Je sais que c'est anonyme, mais je pense que je peux quand même dire mon année pour donner du contexte. J'entre en secondaire 5. Je vois ma psychologue actuelle depuis l'été dernier, avant ça en secondaire 3 j'en voyait une autre mais je sentais que mes émotions n'étaient pas valides avec elle (ex. quand je lui parlais de mes humeurs elle me demandait si j'avais mes menstruations) alors je ne voulais plus y aller et ma mère m'a trouvé une autre psychologue, j'ai eu de la chance oui. il est peut-être important de mentionner que je suis dans l'attente d'un diagnostique de tsa, mais le reste m'inquiète et je ne suis pas certaine que c'est relié.

    malheureusement, mon problème n'est pas réglé. je me sens toujours invalidée. je pensais peut-être demander pour rencontrer un pédopsychiatre ou voir mon médecin de famille, mais je sais que la file d'attente peut être longue et je ne veux pas prendre de la place pour rien. en fait, mon humeur change tellement rapidement je peux vouloir me faire mal un soir et disparaitre alors que le lendemain je serais trop heureuse et j'ai l'impression que c'est ça qui fait en sorte que je ne suis pas prise au sérieuse, j'ai l'air heureuse en allant à mes rendez-vous. je me suis récemment faite laissée (il y a deux mois), et je me rends compte que mes emotions dépendaient beaucoup de lui et il était le moyen que j'avais trouvé pour réguler mes émotions autre que me faire mal. mes phobies d'impulsion ont vraiment augmenté depuis, surtout dans mes passes plus basses. quand j'en ai parlé à ma psychologue, elle m'a dit que tout le monde en a et c'est juste des pensées. je lui ai dit que ça me fait réellement peur, mais elle m'a dit qu'il fallait que je m'y fasse et que j'accepte que c'est juste des pensées. peu importe, je me sentais très invalidée et elle ne m'a pas du tout aidé. autre que mes phobies d'impulsion, comme je l'ai dit mes émotions changent rapidement, sans raison. de plus, je vis mes émotions intensément. au point où je ressens un vide quand je ne suis pas extrêmement triste, heureuse ou fâchée. depuis que mon ex m'a laissé, la peur de l'abandon que j'avais avant a uniquement augmenté. je me sens tellement insécure dans toutes mes relations, même avec mes amis ou ma famille je me sens constamment rejetée par tout le monde.

    je dois avouer que j'avais également le besoin de partager ce que je ressens et j'ai besoin de me sentir entendue, mais bon, je mets ça ici parce qu'au final ma question est: est-ce qu'il serait juste de demander à rencontrer par exemple un pédopsychiatre ou mon médecin de famille? (mon diagnostique de tsa va se faire dans une clinique spécialisée en tsa, mes rdv vont commencer à l'automne prochain. même si ma mère le suspecte depuis longtemps et le test de dépistage de tsa que ma psychologue m'a fait faire était positif, ce n'est pas confirmé. je l'ajoute si jamais ça influence la réponse, je ne sais pas.)

  • avatar

    PâtesAnxieuse3

    il/lui

    1j
    Possible trouble de colère

    (je sais que je post beaucoup récement ici. ces pas parse que je cherche de l'attention ou quoi que ce sois, ces juste que je prend enfin le courage de parler de problemes que j'ai depuis des années 🫥)


    Je crois avoir un trouble de colère. Il y a plusieurs choses qui ne font pas de sense qui me fache. des fois je peux avoir la meilleur journée au monde mais un seul petit truc arrive, et mon année est gaché.

    Exemples: tout ce qui sors du corp a quelqu'un. que ce sois, un rot, une toux, un pet ou même quelqu'un qui expire fort. ca me rend fou de colère. je ne peux pas expliquer pourquoi mais des fois je me retien de ne pas frappé la persone (même quand ces mes propre parents)

    les bruits forts. juste quand ma mère m'appelle pour souper, ca me frustre énormément. et ces même pas comme si ca me déconcentrait de ce que je faisait. des fois, je m'attend a ce qu'elle m'appelle depuis 10 minutes, mais des qu'elle m'appelle, jai envi de jeter un vase sur le mur😂


    Il n'y a pas juste ca. je prend les choses frustrante très mal. si je me chicane avec mes parents, ou meme si je trouve quelque chose d'injuste... Je me mutile de colère. je prend le rasoir, et je m'épluche la main. j'ai encore une cicatrice d'une chicane d'il y a 2 mois. cetait ma plus grosse coupure. jai eu un plaster pendant 2 jours parse que ca arretait pas de saigner. jai cacher ma main pendant les 2 jours et quand ma mère a vue la cicatrice, je lui ai dit que je me suis érraflé solide en jouant sur l'asphalte.

    je sais pas quoi faire. parse que si je dit a mes parents que j'ai un trouble de colère, je vais devoir leurs avouer toute les menteries que jai dit a propos de mes cicatrice.

    savez vous ce que je devrais faire? ou peut être, avez vous des technique pour ce calmer quand je suis en colère? merci bcp