Cacher cette page

Condom ☂️

C’est LE moyen à privilégier, puisqu’il est le seul à te protéger à la fois contre une grossesse non désirée et la plupart des ITSS. Le condom masculin se déroule sur le 🍆pénis en érection avant toute pénétration ou tout contact génital ou anal 🌭. Il agit comme une barrière en évitant que le sperme entre en contact avec le vagin. Découvre comment l’utiliser, ses avantages et ses inconvénients.

Comment mettre un condom?

Pour mettre un condom, commence par pincer le bout du condom avec ton pouce et ton index. De cette façon, tu crées au bout du gland un espace d’environ 2 cm où il n’y a pas d’air. Cela laisse de la place au sperme lors de l’éjaculation, et ça évite que le condom se déchire. Pose le condom sur ton gland et déroule-le sur toute la longueur de ton pénis en érection. Tu peux mettre le condom seul ou avec l’aide de ton·ta partenaire, comme tu préfères.

Après l’éjaculation, retire immédiatement ton pénis du vagin ou de l’anus de ton·ta partenaire. Prends soin de tenir le rebord du condom à la base de ton pénis. De cette façon, il ne glissera pas dans le vagin ou l’anus de ton·ta partenaire au moment du retrait. Cela évitera aussi que ton sperme s’écoule à proximité de la vulve. N’oublie pas de vérifier la date d’expiration du condom avant de l’utiliser. Un condom expiré risque de se briser pendant la relation sexuelle.

C’est normal de ne pas savoir comment t’y prendre la première fois. Avant ta première relation sexuelle, exerce-toi en lisant le feuillet d’instructions dans la boîte. Si tu te sens nerveux, n’hésite pas à faire un petit tour aux toilettes. Tu auras plus d’intimité pour mettre le condom, et ce sera moins stressant. Si quelque chose te gêne ou t’inquiète, parles-en à un·e adulte de confiance ou appelle-nous!

Un problème avec le condom ☂️?

Si le condom se brise, se perce ou se fissure pendant une relation sexuelle, il perd complètement son efficacité. S’il reste à l’intérieur de ton·ta partenaire, il ne le·la protège plus non plus. Si ça arrive, retire le condom avec précaution. S’il est resté dans l’anus de ton·ta partenaire, il sera expulsé lors de la prochaine selle. N’hésite pas à appeler Tel-jeunes pour en savoir plus et discuter des risques et des précautions à prendre.

Le condom ☂️: beaucoup d’avantages, peu d’inconvénients!

Ce n’est pas pour rien que le condom est le moyen de contraception le plus utilisé. Il a beaucoup d’avantages, et très peu d’inconvénients.

👍 Avantages

  • Il offre une bonne protection contre la plupart des infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS): chlamydia, gonorrhée, hépatite B et VIH/sida.
  • Il est facile de se le procurer: les condoms sont vendus dans les pharmacies, les dépanneurs, les écoles, certains restaurants et certains bars.
  • Tu n’as pas besoin d’une prescription. Une boîte de 12 condoms coûte de 8$ à 10$ environ.
  • Le condom est simple à utiliser. Il convient aux relations sexuelles stables, occasionnelles ou imprévues.
  • Il possède un taux d’efficacité de 97%. La plupart des échecs sont dus à une mauvaise utilisation.
  • C’est le seul moyen contraceptif qui prévient une éventuelle grossesse non désirée chez ta partenaire.
  • Il peut s’intégrer aux jeux sexuels, et certains hommes trouvent que le condom prolonge la durée de leurs relations sexuelles. Il atténue légèrement les sensations, ce qui retarde parfois l’éjaculation.

👎 Inconvénients

  • Le condom ne protège pas contre la transmission de l’herpès ou du virus du papillome humain (VPH). Souvent, la zone infectée se situe au niveau du pubis ou des cuisses, et le condom ne couvre pas ces régions.
  • Il doit être mis avant l’activité sexuelle, et certains n’aiment pas cette interruption. D’autres trouvent par contre des façons agréables de l’intégrer aux caresses sexuelles.
  • Il peut diminuer l’intensité des sensations.
  • Le condom peut se détériorer s’il est conservé à la chaleur, même dans une poche de pantalon!
  • Il est fragile. Il faut donc le manipuler avec soin.

Des questions sur le condom? N’hésite pas à nous contacter ou à en parler à un·e intervenant·e ou un·e professionnel·le de la santé.

1 800 263-2266
514 600-1002