Cacher cette page
ITSS

Herpès génital

L’herpès génital est une infection transmise sexuellement causée par un virus qu’on appelle l’herpès simplex (HSV). Tu peux toutefois être porteur·euse du virus de l’herpès sans avoir l’herpès génital, puisqu’il en existe deux types : le type 1 (principalement au niveau de la bouche et, plus rarement, herpès génital) et le type 2 (herpès génital seulement).

Type 1

  • Il touche environ 67% de la population mondiale âgée de 50 ans et moins1. C’est donc un virus très fréquent, même si la plupart des personnes infectées n’ont pas de symptôme.
  • Il touche principalement la bouche et se manifeste par ce qu’on appelle communément les feux sauvages.
  • L’herpès de type 1 est surtout contagieux lorsqu’il y a une éruption (feu sauvage). Il se transmet alors par des contacts avec la bouche (embrasser, boire dans le même verre, utiliser un même ustensile, etc).
  • Quand on est porteur·euse de l’herpès de type 1, c’est aussi possible de contaminer les organes génitaux de son ou de sa partenaire en pratiquant le sexe oral (fellation, cunnilingus et anulingus) sans protection. Il ou elle est ainsi à risque de développer l’herpès génital1

Type 2

  • Beaucoup moins fréquent que le type 1, l’herpès de type 2 est la cause principale de l’herpès génital.
  • Il touche les organes génitaux et il est très rare qu’il se transmette à la bouche2.

Plusieurs personnes ont l’herpès génital sans avoir de symptômes et peuvent donc le transmettre sans le savoir. L’herpès ne se guérit pas. Une fois infecté·e (type 1 ou type 2), on vit avec le virus toute sa vie.

Transmission

L’herpès génital se transmet lors d’une relation sexuelle non protégée avec une personne infectée (avec ou sans symptôme). Le risque de transmission est toutefois plus élevé lorsqu’une personne a une poussée d’herpès. Il peut se transmettre pendant3 : 

  • Le sexe oral (fellation, cunnilingus ou anulingus)
  • La pénétration vaginale (pénétration du pénis dans le vagin)
  • La pénétration anale (pénétration du pénis dans l’anus)
  • En partageant des jouets sexuels

L’herpès peut aussi se propager à d’autres régions du corps en contact avec une lésion (par exemple, si tu te frottes les yeux après avoir touché une plaie). 

Une mère peut aussi transmettre l’infection à son bébé pendant l’accouchement. 👶 

Symptômes

Dans plusieurs cas, l’herpès génital ne provoque pas de symptômes. Tu peux donc la transmettre sans savoir que tu en es infecté·e. 

Les personnes qui ont des symptômes auront une première poussée d’herpès en moyenne 6 jours après le contact avec une personne infectée2. Rappelle-toi que c’est possible que tu aies peu de symptômes pendant une poussée et qu’elle passe inaperçue.

Selon l’Agence de santé publique du Canada (2020), une personne infectée qui a des symptômes pourrait observer les signes suivants pour une première poussée d’herpès :

  • Des lésions douloureuses ressemblant à des ampoules ou à un groupe de boutons au niveau des organes génitaux ou de l’anus
  • Des démangeaisons au niveau des organes génitaux
  • Des douleurs à l’aine car les ganglions sont enflés
  • Des symptômes qui s’apparentent à ceux de la grippe

Ces symptômes disparaissent d’eux-mêmes en une à trois semaines2. Par contre, même si tu n’as plus de symptômes, tu restes porteur·euse du virus. En cas de doute, tu peux contacter Info-Santé (811) ou te faire dépister.

Tu peux aussi avoir d’autres poussées d’herpès au cours de ta vie. C’est impossible de savoir si tu en auras ni quand elles se produiront. Par contre, on remarque que les personnes atteintes de l’herpès sont plus susceptibles d’avoir des poussées en période de fatigue et de stress, lorsque leur corps est déjà affaibli par une autre maladie ou lorsqu’elles sont trop exposées au soleil. 

Dépistage et traitement 🔍

L’herpès génital peut être détectée lors d’un examen médical en faisant un prélèvement au niveau d’une lésion ou par une prise de sang. 

Actuellement, il n’existe pas de traitement contre l’herpès génital. Certains médicaments peuvent toutefois soulager les symptômes lorsque surviennent les poussées.

Prévention

Pour éviter de contracter ou de transmettre l’herpès génital, utilise un condom lorsque tu pratiques la fellation, la pénétration vaginale ou anale et une digue dentaire lorsque tu pratiques le cunnilingus ou l’anulingus. Évite aussi de partager des jouets sexuels. De plus, évite de pratiquer le sexe oral ou d’embrasser ton ou ta partenaire si un de vous deux avez un feu sauvage. 

Si tu es infecté·e par l’herpès génital, tu peux aussi repérer les moments où tu ressens une sensation de brûlure ou de picotement. Cela peut être un signe qu’une poussée d’herpès se prépare. Évite alors les contacts sexuels, car les poussées sont les moments où tu es le plus à risque de transmission. Même si tu utilises un condom ou la digue dentaire, tu n’es pas complètement immunisé·e car ils ne couvrent pas toutes les zones du corps qui peuvent être infectées (bouche, cuisses, fesses, etc.). Attends plusieurs jours après la guérison des lésions avant d’avoir des relations sexuelles.

Rappelle-toi toutefois que tu peux la transmettre même lorsque tu n’as pas de symptôme. 
Si tu as contracté l’herpès génital, tu devrais le dire à tes partenaires pour qu’ils et elles puissent se fassent tester et ainsi éviter de la transmettre à d’autres personnes. Pour savoir comment en parler, par ici.

Références :
Source principale : Agence de la santé publique du Canada. (2020). Infections transmises sexuellement.
Sources secondaires :
[1] Organisation mondiale de la santé. (2020). Herpès (virus de l’herpès)..
[2] Gouvernement du Québec. (dernière mise à jour : 9 mars 2017). L’herpès génital.
[3] CATIE. (2016). Guide pour une vie sexuelle plus sécuritaire.

Joindre un intervenant Tel-jeunes
Téléphone: 1 800 263-2266 Texto: 514 600-1002 Courriel Clavardage Comment ça marche
Tous les thèmes de Tel-jeunes
Administration
© 2021 Tel-jeunes Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation