Cacher cette page
ITSS

J’ai contracté une ITSS, qu’est-ce que je fais maintenant?

Apprendre qu’on a contracté une infection transmise sexuellement et par le sang (ITSS), ce n’est jamais agréable. Ça peut te faire vivre du stress et t’inquiéter. Tu peux aussi ressentir de la colère contre la personne qui te la transmise ou vivre de la culpabilité à l’idée d’avoir infecté quelqu’un.e d’autre. Toutes ces émotions sont normales et tu peux prendre le temps de digérer la nouvelle.

Sache qu’il n’y a pas de honte à avoir : les ITSS sont courantes et se traitent facilement la plupart du temps. Comme il est très fréquent qu’elles ne provoquent pas de symptômes, on peut malheureusement infecter une autre personne sans même le savoir. Évite donc de prendre tout le blâme sur toi ou d’en vouloir inutilement à l’autre personne : tu n’as sans doute pas désiré contracter cette infection et l’autre personne n’a certainement pas souhaité te la transmettre. 

L’important maintenant, c’est de te soigner en suivant les recommandations du ou de la professionnel·le de la santé qui t’a contacté et de permettre à tes autres partenaires de le faire aussi. 
 

Est-ce que je dois aviser mes autres partenaires?

Oui, c’est important de le faire. Tu as sûrement apprécié qu’on t’en informe ou peut-être aurais-tu aimé le savoir plus tôt toi aussi. C’est maintenant ta responsabilité d’aviser les partenaires actuel·le·s ou passé·e·s avec qui tu as eu des contacts sexuels non protégés. 

N’oublie pas que, bien malgré toi, tu pourrais avoir transmis une l’ITSS à un·e partenaire et que cette personne pourrait n’avoir aucun symptôme (et donc aucun moyen de le savoir!). L’informer que tu as reçu un résultat positif, ça lui permettra donc de : 

  • Se faire dépister le plus rapidement possible
  • Se soigner et éviter de possibles complications
  • Prendre les moyens nécessaires pour éviter de transmettre l’ITSS à son tour. Tu contribues donc à briser la chaîne de transmission. 

Pour savoir jusqu’à quand tu dois remonter dans ton historique de partenaires sexuels, informe-toi auprès du ou de la professionnel·le de la santé qui t’as avisé que tu avais contracté une ITSS.

J'ai peur d'en parler

C’est normal que ce soit gênant ou stressant de le faire. On peut craindre de se faire rejeter ou juger. Garde en tête que ça peut arriver à n’importe qui de contracter une ITSS et que tu prends une décision responsable et respectueuse d’en parler. 

Pour t’aider, tu peux choisir le moyen de communication qui te convient le mieux, selon ton niveau de confort et la relation que tu as avec l’autre personne : face à face, téléphone, ou encore par écrit. Des professionnel·le·s peuvent aussi le faire anonymement pour toi. Si ça t’intéresse, rends-toi ici.

Comment je m’y prends pour en parler?

Tu n’as pas à passer par quatre chemins. Tu peux dire les choses telles qu’elles sont : Je dois te dire quelque chose. J’ai passé un test de dépistage et j’ai contracté le·la [nom de l’ITSS]. C’est une infection transmissible sexuellement et par le sang (ITSS). Ce serait important que tu ailles te faire dépister toi aussi (même si tu n’as pas de symptôme, car c’est possible d’être tout de même infecté·e) pour que tu puisses te faire traiter rapidement.

Évidemment, ce n’est qu’un exemple. N’hésite pas à le mettre dans tes mots pour te sentir à l’aise. 

N’hésite pas à contacter Tel-jeunes si tu as besoin de soutien.

Joindre un intervenant Tel-jeunes
Téléphone: 1 800 263-2266 Texto: 514 600-1002 Courriel Clavardage Comment ça marche
Tous les thèmes de Tel-jeunes
Administration
© 2021 Tel-jeunes Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation