Cacher cette page
Sexualité

Orientation et identité sexuelle

Les 4 composantes pour se définir

Voici 4 concepts aidants pour parler de diversité sexuelle et de genre. Chaque concept est indépendant, et chacun aide à se définir. De plus, chacun est un continuum, c’est-à-dire qu'habituellement, on n'est pas à un extrême ou à un autre, mais quelque part entre les deux. Autrement dit, il ne s'agit pas de concepts binaires (je suis soit l'un, soit l'autre). On peut se situer à différents endroits sur chacun des continuums (je suis un peu comme ceci, et un peu comme ça). Voilà pourquoi il y a une multitude de manière de se définir: être une femme, un homme ou un peu des deux, ou même refuser de s’identifier à l’un ou à l’autre.

Détails et exemples

Quelques définitions utiles

Trans

Le préfixe «trans» est une forme abrégée des mots «transgenre» et «transsexuel». Il signifie un «passage de l’autre côté». Une personne trans est donc une personne dont l’expression et l’identité de genre ne correspondent pas à son sexe assigné à sa naissance. Par exemple, une personne née dans un corps d'homme peut sentir qu'elle est plutôt une femme, et décider de prendre l'apparence d'une femme.

Cis

Le préfix cis inclut toutes les personnes s’identifiant comme cisgenres ou cissexuelles. C'est le contraire du préfixe trans. Une personne cisgenre a une identité de genre qui correspond à son expression de genre (ex.: j'ai le sentiment d'être une femme et je m'habille en femme). Une personne cissexuelle a une identité de genre qui correspond à son sexe biologique ou assigné à la naissance (ex.: j'ai le sentiment d'être une femme et je suis de sexe féminin).

Queer

Être queer, c’est d'avoir une identité de genre ou une orientation sexuelle non conforme ou fluide. Bref, c'est de s'identifier à une réalité différente de la norme hétérosexuelle et des constructions sociales hommes-femmes. Le mot «queer» vient de l'anglais. C'était autrefois une insulte qui visait les personnes aux identités non conventionnelles. Il est devenu un symbole de libération pour les communautés LGBT, qui se sont réapproprié le mot pour le rendre positif.

Non binaire

Personne dont l’identité sexuelle ne correspond pas au sexe féminin ou masculin, et qui se définit en dehors de la dualité homme-femme. Plus d'info ici.

Intersexe

Une personne intersexe a des caractéristiques biologiques à la fois féminines et masculines. Ces caractéristiques peuvent être visibles ou invisibles. Elles peuvent concerner les organes génitaux externes ou internes, les ovaires et testicules, les hormones ou les chromosomes. Il peut arriver, par exemple, qu'un enfant naisse avec un pénis et des ovaires. Des études indiquent qu'environ 2% des enfants sont intersexes.

Travesti·e

Une personne travestie présente une expression de genre contraire à son identité de genre habituelle, que ce soit de manière occasionnelle ou permanente. La personne travestie ne s’identifie pas forcément comme un·e trans et n’envisage pas nécessairement une transition vers l’autre sexe. Ça peut être, par exemple, un homme qui prend l'apparence d'une femme, ou l'inverse.

Asexuel·le

Être asexuel·le, cela veut dire ne ressentir aucune attirance sexuelle. L’asexualité est une orientation sexuelle. Ce n'est pas la même chose que l’abstinence, qui est un choix. Ça ne veut pas dire non plus qu'on entretient seulement des relations amicales. En effet, certaines personnes asexuel·le·s désirent avoir des relations intimes, entretenir des sentiments romantiques pour une autre personne, mais sans la dimension sexuelle.

Des réponses à des questions fréquentes

Comment être certain·e de mon orientation sexuelle?

À l’adolescence, plusieurs jeunes se posent des questions sur leur orientation sexuelle, et c’est tout à fait normal. C’est la période où commence la vie sexuelle active, une période de découvertes, d’exploration et d’expérimentations. Ces expériences peuvent t’aider à découvrir tes sentiments et tes attirances amoureuses et sexuelles. Si tu vis une expérience homosexuelle, cela ne veut pas nécessairement dire que c'est ton orientation sexuelle définitive. En fait, l'orientation sexuelle peut changer ou évoluer au cours de la vie. Prends le temps d’apprendre à connaître tes préférences.

Est-ce que je suis obligé·e de faire mon coming out?

Ta sexualité ne regarde que toi. Tu peux choisir de ne pas en parler ou d’en parler lorsque tu te sentiras prêt·e. Pose-toi les questions suivantes: pour quelle·s raison·s souhaites-tu faire un coming out? Es-tu certain·e de ton orientation et de ton identité sexuelle? Es-tu prêt·e à faire face aux réactions émotives des gens (par exemple, si tes parents ne l’acceptent pas)? Est-ce que c’est ton choix de dévoiler ton orientation ou ton identité sexuelle ou ressens-tu une pression quelconque de le faire? Commence par parler à une personne qui pourra t'écouter sans te juger. Ça peut être un·e ami·e ou une personne qui a déjà fait un coming out, par exemple. Tu peux aussi communiquer avec Tel-jeunes pour en discuter.

J’ai peur d'annoncer mon orientation sexuelle à mes parents.

Avant de dévoiler ton orientation sexuelle, assure-toi de te sentir prêt·e. Choisis un moment où tes parents sont disponibles pour t’écouter, et un endroit propice à la discussion et à l’intimité. Si tu préfères, tu peux aussi leur exprimer ce que tu vis par écrit. Il se peut que cette annonce soit difficile à accepter et que tes parents aient besoin de temps pour absorber la nouvelle. Souvent, une réaction négative provient de la peur de la différence, du jugement et du rejet. Rappelle-toi que tu n’as aucun contrôle sur la façon dont les gens réagissent, mais que tu as droit au respect.

Les gais sont-ils efféminés? Les lesbiennes sont-elles masculines?

Non. Il s’agit de stéréotypes de genre: des idées préconçues qu'on se fait des gais ou des lesbiennes, véhiculées entre autres par les médias, les séries TV et les films. Certains gais sont plutôt masculins, et certaines lesbiennes plutôt féminines. D'autres adoptent un look unisexe. Les gars hétéros aussi peuvent aimer des choses habituellement associées aux filles, et vice-versa. Ça n'a rien à voir avec l’orientation sexuelle. De plus, les goûts sont très liés à la culture et dépendent donc des endroits et des pays.

Être bi, est-ce juste une passe?

Non. Être bisexuel·le fait partie des orientations sexuelles. Certaines personnes sont attirées uniquement par les hommes ou par les femmes, et d'autres personnes sont attirées par les deux. Lorsqu'on est bisexuel·le, les expériences avec une personne du même sexe peuvent être séparées par de longs intervalles de temps, ou non. De plus, il faut s’avoir qu’une orientation sexuelle n’est pas coulée dans le béton: elle peut changer durant ta vie, selon tes questionnements, expériences ou rencontres. Pour certain·e·s, ce n’est pas important d’être dans une catégorie, surtout s'ils·elles sentent qu'ils n'y correspondent pas. Chacun décide à quelle orientation il veut s’identifier. C'est un choix très personnel.

Tu as plus de questions sur l'orientation et l'identité sexuelle

Nous sommes disponibles en tout temps pour toi.

1 800 263-2266
514 600-1002
?