Cacher cette page

Gangs de rue

Un gang de rue, qu’est-ce que c’est?

Un gang de rue, c’est un groupe d’ados ou d’adultes qui utilisent la violence et l’intimidation pour poser des actes criminels.

Les membres du gang veulent acquérir du pouvoir, de la reconnaissance, du respect et de l’argent par des activités illégales: vol à l’étalage, graffitis, vandalisme, vente de drogue, prostitution, trafic d’armes ou blanchiment d’argent, par exemple. Le groupe peut être assez organisé, avec une hiérarchie, des rôles et des tâches définis.

En général, les gars contrôlent le gang et les filles servent d’«accessoires» et d’objets sexuels (danse nue, travail d’escorte, prostitution).

Pourquoi est-ce qu’on choisit d’y entrer?

La plupart des jeunes qui se joignent à un gang de rue ne se doutent pas de ce qui les attend. Ils·elles entrent dans un gang de rue parce qu’ils·elles pensent:

  • gagner le respect d’autres jeunes et avoir du pouvoir sur eux
  • se sentir accepté·e·s et apprécié·e·s par les membres du groupe
  • faire partie d’une nouvelle «famille»
  • avoir accès à de l’alcool, à de la drogue et à de l’argent
  • réussir à se protéger des autres gangs de l’école ou du quartier

Mais la réalité qu’ils·elles découvrent est bien différente. Peu à peu, ils·elles sont forcé·e·s de commettre des gestes de plus en plus graves, et ils·elles deviennent prisonnier·ère·s du gang.

Quels sont les risques d’appartenir à un gang de rue?

Les jeunes recruté·e·s par un gang de rue entrent dans un cercle vicieux de peur, de violence, de toxicomanie et de criminalité.

Pour rester dans le gang, ils sont obligé·e·s de commettre des actes violents, illégaux ou sexuels. Ils·elles se retrouvent isolé·e·s de leurs autres ami·e·s et de leur famille. Bien souvent, ils·elles aimeraient sortir du gang, mais ils·elles ont peur et ne savent plus comment faire.

Les membres d’un gang risquent entre autres:

  • d’être blessé·e·s ou tué·e·s
  • de développer des problèmes de dépendance à la drogue et à l’alcool
  • d’être forcé·e·s de poser des actes criminels, comme la vente de drogue ou d’objets volés ou, pour les filles, d’être obligées de se prostituer, de danser nues ou de devenir escortes
  • de centrer leur vie sur la délinquance, la violence, la peur et la destruction
  • de décrocher de l’école ou de perdre leur emploi
  • de perdre leurs bon·ne·s ami·e·s
  • de s’éloigner de leur famille et du soutien qu’ils·elles pourraient recevoir
  • d’avoir un dossier criminel et d’aller en centre de détention pour jeunes contrevenants
  • de faire l’objet d’un signalement à la DPJ (Direction de la protection de la jeunesse)

Comment savoir si une personne est membre d’un gang?

La plupart des membres d’un gang sont fier·ère·s d’y appartenir, et disent facilement qu’ils·elles en font partie. Ils·elles affichent parfois des marques distinctives, comme des vêtements ou des tatouages, et se tiennent en bande dans un même secteur, souvent la nuit. Ils·elles peuvent avoir de la drogue, de l’argent et des armes.

En général, ils·elles sont engagé·e·s dans des activités illégales. Les gars peuvent être chargés d’organiser les actions du gang, de recruter des membres, de faire les initiations et de punir les membres qui veulent quitter le gang. Les filles sont souvent engagées dans des activités sexuelles (danse nue, travail d’escorte, prostitution). Elles peuvent aussi être impliquées dans le recrutement, l’espionnage, le vol à l’étalage, la surveillance lors des délits et le transport d’armes et de drogue.

Comment savoir si on essaie de me recruter?

Les gangs de rue recrutent parmi leurs ami·e·s, leurs connaissances ou les membres de leur famille, ainsi que dans les centres jeunesse, à l’école et sur les réseaux sociaux, entre autres.

Le recrutement est parfois direct, parfois non. Les membres d’un gang de rue ne demandent pas nécessairement à un jeune s’il·elle veut en faire partie, mais tissent des liens peu à peu avec lui·elle. Les filles sont souvent attirées dans un gang par un gars qui leur promet une belle histoire d’amour, ou par une fille qui crée des liens d’amitié avec elles.

Avant d’être membre d’un gang, un·e jeune peut être forcé·e de poser des gestes illégaux, sexuels ou violents, ou de passer un rite d’initiation, comme consommer des drogues et de l’alcool en grande quantité, se battre avec des membres du gang, commettre des délits ou avoir des relations sexuelles avec un ou plusieurs membres du gang.

Comment se tenir loin des gangs de rue?

Pour te tenir loin des gangs de rue, adopte ces quelques trucs!

  • Entoure-toi d’ami·e·s qui partagent tes valeurs et qui ne sont pas impliqué·e·s dans des activités criminelles ou dans un gang de rue.
  • Occupe tes temps libres en faisant des activités que tu aimes, comme du sport, du théâtre, de la musique ou des activités à la maison des jeunes.
  • Implique-toi dans tes études et des projets qui te tiennent à cœur et qui te font vivre des réussites.
  • Laisse-toi inspirer et encourager par des adultes de ton entourage qui sont de bons modèles.
  • Maintiens une relation positive avec tes parents et laisse-les s’intéresser à toi, à ce que tu fais et à ce que tu es.

Demande de l’aide

Si tu te sens en danger, parles-en à un adulte en qui tu as confiance. Adresse-toi à tes parents, à un·e intervenant·e de l’école, au CLSC, à la police ou à Tel-jeunes. Ce n’est pas en entrant dans un gang que tu seras en sécurité!

Si un·e ami·e ou une connaissance veut te forcer à faire un geste illégal pour un gang, appelle la police ou Tel-jeunes au 1 800 263-2266. Tu pourras obtenir de l’aide, même sans dénoncer ton ami·e.

Comment s’en sortir?

Si tu fais partie d’un gang de rue, il t’arrive probablement d’avoir peur ou être angoissé·e, de voir des situations de plus en plus dangereuses, de penser à ton ancienne vie ou d’avoir envie de quitter le gang, tout en ayant peur de vivre de grandes pertes si tu le fais. Dis-toi toutefois que tu peux en sortir, même si ça te paraît difficile.

Tout d’abord, réfléchis à ta situation:

  • Fais la liste des avantages et des inconvénients que tu as à rester dans le gang ou à en sortir. De quel côté penche la balance?
  • Identifie les difficultés auxquelles tu feras face si tu sors du gang afin de bien te préparer.
  • Clarifie tes besoins: information, protection, argent, connaissances sur tes droits, accompagnement, soutien de tes ami·e·s et de ta famille?
  • Identifie des ami·e·s et des adultes autour de toi qui ne font pas partie du gang et à qui tu pourrais parler en toute confiance.
  • Cherche de l’aide auprès des intervenant·e·s de ton école, au poste de police, à ton CLSC ou auprès de Tel-jeunes. Tu peux nous appeler, nous texter ou nous écrire un courriel.