Je devrais être heureuse...non?

avatar

GazellePolyvalent8

elle/il

3m
Je viens d'emménager dans mon premier appart, je suis enfin loin de chez mes parents (pas parce que je ne les aime pas), je devrais être heureuse et me sentir chanceuse. Eh bien non ! Je me suis auto-saboter ce matin en quittant subitement mon emploi. C'est comme si mon cerveau pensait que je ne peux pas mériter le bonheur. Je ne sais pas ce que je veux, je mange mes émotions à la foulée et je n'aime pas mon image corporelle. Mes parents m'ont demandé hier ce que je désirais faire, sans penser à ce que je pouvais ou ne pouvais pas faire, j'ai répondu un mot : stable. Je veux pour une fois avoir un emploi stable, un emploi que je quitte pas après deux semaines. Je suis perdu dans mon fil de pensées excessives et je ne sais pas comment m'en sortir...

Réponses

  • avatar

    Casouletprodigieux3

    elle/elle

    3m
    Salut!
    C'est difficile ce que tu vis.. je suis désolé que ça se passes ainsi :( Selon moi, ça a en quelque sorte du sens, le stress en ce moment. Je m'explique: C'est du nouveau pour toi (qui est un élément de stress full important et grand, la nouveauté), maintenant que tu as un appart, c'est vraiment la vie de "grand.e". C'est la vie d'adulte, l'emploi, les propres choix etc... Tu comprends ce que je veux dire? Pour ce qui est de ta vision sur ton image corporelle, je comprends. Beaucoup de gens se sentent malheureusement pas très très bien dans leur corps. Peut être que tu pourrais en parler à quelqu'un de confiance? Manger quand on stress, c'est une façon de se "débarrasser" du stress.. mais en faite, le stress s'en va pas.. on avale notre stress par la nourriture. Ce n'est pas la meilleure façon de "dealer" avec son stres, mais, je te comprends full, moi aussi je fais souvent ça. Moi je te conseille d'essayer de trouver une autre façon! Par exemple, les repirations, changer les idées, écrire, lire, en parler etc... J'espère que j'ai aidé! Hésite pas si ya quoi que ce soit!!
    xxx
  • avatar

    RoseSympathique7 alltheme

    Ado TJ·elle/elle

    3m
    Salut!
    J'espère que tu vas bien, même si ça semble pas facile.

    Sache que tu mérites d'être heureux.se. Tu as le droit et si tu ne l'es pas en ce moment, ça viendra.

    J'ai eu une idée: peut-être que ça va aider, peut-être pas. Je te la lance: fais une liste de métiers/de jobs qui t'intéressent. À partir de là, tu vas pouvoir voir ce que tu veux faire, ce qui te semble le plus logique. Vas déposer des CV aux places que tu crois bien!

    Une chose est certaine: il n'est jamais trop tard pour te rattraper. C'est certain que maintenant tu as un loyer à payer donc il faut que tu fasses attention. Si tu essaies faire des économies là où tu peux, ça pourrait déjà être ça!

    Je ne sais pas si j'ai pu t'aider, j'espère que oui! Prends soin de toi et n'oublie pas qu'on est là si tu ressens le besoin xx
  • avatar

    SoleilSportive11 alltheme

    Ado TJ·elle/elle

    2m
    Salut!

    Ouf, ça n’a pas l’air facile, ce que tu vis et je comprends que tu puisses avoir une quantité excessive de pensées. Je suis désolée que tu aies eu des moments de stress comme ceux-ci et j’espère que ça mieux aller bientôt 🤍

    Peut-être que ma réponse sera similaire en quelque sorte à celle de Casouletprodigieux3, mais je trouve qu’elle a bien formulé une réponse que j’imaginais pour ta situation.

    Tu commences un nouveau « chapitre » dans ta vie et c’est normal que tu sentes que ça peut devenir trop pour toi. C’est pas facile de passer d’un jour avec nos parents, avec notre zone confort et tout à un autre avec plus d’indépendance et de responsabilités. Je pense que la majorité des gens qui se prennent une nouvelle demeure passent à travers cette « phase ». C’est normal de faire des choix qu’on puisse regretter... il y en aura des meilleurs à venir 😊

    Pour ce qui est du fait de changer souvent d’emploi, je te comprends. J’ai aussi certains amis qui ont déjà essayé plusieurs emplois et c’est bien correct. Si tu sens qu’un certain emploi n’est pas fait pour toi, sens-toi à l’aise de dire « au revoir » et d’aller en essayer un nouveau. Il n’y a rien de mal à changer de job, tu y as totalement le droit. Ça peut te permettre d’explorer beaucoup plus, de varier ton quotidien, de t’aider à choisir une job qui sera faite pour toi dans l’avenir... Bref, je pense qu’il faut être optimiste par rapport aux changements. C’est normal que ça ne nous plaise pas, c’est normal que tu sentes que tu cherches encore... tout ça, c’est normal. Prends ton temps à explorer à travers plein de parcours, je sais que ça peut être frustrant de changer de direction souvent, mais ça peut en valoir la peine pour le moment où tu trouveras réellement ce qui te convient le mieux.

    Tu mérites un travail où tu te sentiras heureuse et si ce qui te prends pour le trouver, c’est d’autres qui te plaisent moins, ça va passer. Je sais que c’est plus facile à dire qu’à accepter tout de suite, mais tu mérites le bonheur, tu mérites d’avoir un lieu de travail ou tu te sens bien, tu mérites de t’aimer, tu mérites une belle vie, tu mérites le confort que tu puisses ressentir dans ton appartement... tu mérites de sourire :) Ça arrivera plus vite que tu le penses, mais jusqu’à là, souris! Le « chemin » se passe beaucoup plus agréablement lorsqu’on sourit :) Je ne dis pas que tu n’as pas le droit d’être triste ou toute autre émotion, tu peux te sentir comme ça. Sache que si tu sens que c’est trop d’émotions négatives, tu peux toujours aller en parler avec une personne de confiance. Tu mérites d’être écouté, de ne pas tout garder à l’intérieur <3

    Pour trouver un métier que tu aimes, j’ai beaucoup aimé la suggestion que RoseSympathique7 a donnée. C’est une super idée!

    Pour ce qui est de l’image corporelle, je comprends. Je comprends que ça puisse dur de l’aimer à certains moments. C’est pas facile de toujours aimer son corps tel qu’il est. C’est normal de se sentir moins bien par moments. Je me suis déjà sentie moins confiante par rapport à mon apparence avant et ce que je faisais, c’était ça : je fermais les yeux, je prenais conscience de ce que mon corps était capable d’accomplir (bouger les bras, les jambes, faire fonctionner tout le système compliqué à l’intérieur, filtrer l’air pour que je respire, etc.) et j’étais alors plus reconnaissante. Je me mettais aussi devant le miroir et je me souriais à moi-même (bon, j’espère que ça ne sonne pas trop étrange), mais voilà. J’ai l’impression qu’on se regarde avec des yeux très critiques lorsque nous nous plaçons devant un miroir alors qu’on devrait se regarder avec des yeux brillants. Je sais qu’on ne peut être comme ça tous les jours, mais ça se fait. Ça prend du temps, de la patience et de l’acceptation. Ça prend une confiance en nous-mêmes. Ça prend le fait qu’il fait s’aimer soi-même, quelle que soit notre apparence. C’est pas facile, mais ça se fait :)

    À propos de manger ses émotions, je te compare des totalement. C’est un mécanisme que j’enclenche moi aussi et ça fait depuis plusieurs années. J’ai essayé d’y voir un côté plus positif, de manger de la nourriture que j’alimentai pour me sentir mieux, mais je te comprends. C’est pas la meilleure manière de « gérer le stress » parce qu’en « l’avant », ont ne fait que changer le stress de place. Je fais parfois des exercices de respirations ou j’en parle avec des amis, de la famille. C’est pas toujours facile et je mangeais déjà beaucoup de base, donc c’est pas facile de manger en plus dans une période de stress. Je cherche encore à améliorer cela, mais j’y vais petit à petit. Je me confie plus aux gens de mon entourage et ça fait une petite différence. Je sens que les effets bénéfiques de ne pas laisser le stress mijoter en nous et de le sortir par les paroles peut être sous-estimé. Sache que c’est correct de manger, quand on se senti bien ou moins bien. Par contre, il faut aussi trouver des moyens de gérer le stress autrement, de ne pas le garder seulement en nous. Parfois, se confier à d’autres personnes aide déjà énormément parce qu’on peut commencer à prendre conscience du stress et c’est un bon point de départ :)

    Bref, ma réponse a été pas mal plus longue que j’avais prévu, mais je tenais à te dire que je t’envois mon soutien. Tu mérites d’avoir un sourire qui s’affiche sur ton visage, tu mérites de manger ce que tu aimes, tu mérites d’avoir des oreilles attentives qui sont là pour toi tu mérites un travail que tu vas aimer... laisse-toi du temps, prends soin de ta santé, autant physique que mentale ✨ J’espère que tu arriveras à un point où te sentiras confortable et bien. Tu es capable, nous croyons en toi... Courage!

Dernières publications

Liste de discussions

  • avatar

    SésameCharmeur11

    il/lui

    16h
    première expérience sexuelle

    salut, actuellement je suis en couple d'une avec fille de 14 ans et j'ai 15 ans et moi je me sens prêt à faire ma première fois avec elle,mais elle ne sait pas si elle sens qu'elle peut le faire avec moi du moins elle veux savoir si c'est du sérieux mais moi je l'aime beaucoup je veux du sérieux sachant qu'elle sait que je suis le seul à demandé si sa la gène que je lui fasses des câlins ou que je lui touche la poitrine ect et pour moi faire sa première fois c'est unique c'est pour se faire plaisir avoir des truc avec elle et comme un signe d'amour on le fait pas avec n'importe qui(elle me fait confiance je lui fais confiance il y a vraiment un truc entre nous et on va se voir pour la première fois elle a hâte et moi aussi parce qu'elle habite dans la ville a côté c'est pour ça) merci de m'aider à savoir comment faire pour qu'elle se sente bien avec moi


    merci a vous d'avoir lu et davoir pris conscience de ma situation et j'espère aidé certains personnages dans cette situation

    bonne journée/soirée

  • avatar

    CitronelleFestive8

    elle/elle

    17h
    je m'inquete pour elle

    salut jai vecu une relation que tout le monde a qualifier de toxique fin je sais pas j mexplique

    ma meilleure amie a une amie que j appellerais pechepeche est la nouvelle petite copine de mon ex elle a 16 ans na pas encore de job et viens tout juste de lacher lecole jusque la ca vasseulement elle ne voit plus ses amis elle reste toujours enfermer

    javais deja parler de ma fin de relation avec ma meilleure amie ca pris du temps parce que jaime pas parler du negatif surtout des gens que jaime j ai tendence a les proteger et mettre tout sur ma faute seulement cette fille la aussi j veux la protegerje sais que ce garcon ne vas pas bien il consomme beaucoup de canabis fume vappe cigarette ca vas mais ce qui m inquete c quil a commencer l heroine je connais pas vraiment ca mais ca m inquete un peu car peche suit beaucoup sa vibe et je sais que pour mon cas psychlogiquement ma relation avec lui mavais beacoup affecte mais jme suis dit quil fait des progres comme jai fait de mon cote que on avais surment eu tout les deux une mauvaise passe ou je sais pas quoi

    bref jen avais parler un peu en riant a ma meilleure amie car j croyais cetais ridicule comme quoi cetais con mais quand elle est partie en vaccance jai pogner une bulle apres un incident qui me suis arrivee pi j imquetais pt pour peche que jesperai que jetais pt une genre d exeption que on marchais pas ensemble et c tout mais que j m inquetais pt pareille

    pi elle ma dit que cetais pas con que jetais pas la seule a m etre inqueter pendant ses vaccance (ses autres amis) justement peche s isole elle na pas de job en revance sont petit amis oui il lui donne dayeur beaucup dargent et de cadeau ca je savais deja et puis c claire que les deux saime mais ce que ma meilleur amie et les autre crain c quelle sens sert a mauvais usage

    selon ma meilleur amie se serai mieux si au moin elle dependera pas de lui par exemple quelle se trouve un petit bouleau quelle aurai une motivation ou un truc qui ferai que ce soit pas que lui fin j sais pas si ca fait du senspi j suis un peu du meme avis car j sais que c facile de prendre le blame (etk jme comrpend)recament pêche a parler de tester l héroïne c amis essaye du mieux de l éloigner de ca

    je sais que jai pu le pouvoir daider ce garcon mais jaimerai que peche aie bien c unee fille pleine de vie et j veux proteger toute le monde ma meilleur amie a des amie en or j sais que c pas mon probleme mais jaimerai pt connaitre les chose qui faut faire lorsque on est dans cette situation (proche de quelqu un ect)

    pour qu au moin mes amie et ses proche sache ou aller chercher de laide car comme c plus l l amie de mes amie et lamie de ma meileure amis sais que j ai pas ma place la dans

    je sais que quand un est dans ses relation la se faire dire que c pas une bonne personne ou relation on voudra pas ecoute j sais que le moindre mauvais commentaire au yeux de la personne quon aime est mal percu meme si c maladroit dans mon cas ca juste fait que jai pu parler a mes amie de ce qui allais pas je disais que le beau et jme suis isoler quand j en avais besoinpuis pt que ca relation nest pas malsaine tout ce quon veux c quelle rentre pas la dans elle a que 16 ans et lui aussi c tout c quon veux rien d autre bref

    je sais pas si je minquete pour rien qu on sinquete pour rien juste besoin d etre eclaircis comment aide ton quelqu un par apport au dependance on sais tous que peche depuis un moment fume cigarettte et canabis elle aussi comment on fais pour que quelqu un ne rentre pas dans les drogue comme l heroine

    j sais pas si j minquete pour rien c c le cas sincerement desoler des miller de mots alire etk merci deja davance de reponse

  • avatar

    VentFier15

    il/lui

    21h
    Solution

    J'ai relapse pi mon bras fait extrêmement mal. Je dois arrêter de le couper mais j'ai besoin daide.

  • avatar

    VolleybalPatient4

    il/lui

    2j
    Réseaux sociaux - estime de soi/trouble bordeline

    Salut ici!

    J'avais fait une publication il y a 6 mois. J'avais eu des retours assez gentils, mais ma situation a beaucoup évolué...

    En gros, dans ma précédente publication, je disais que j'avais vécu une sorte de harcellement, que j'étais accro aux réseaux, jaloux de l'image que pouvaient renvoyer les autres. Et j'étais incompris, vraiment triste.

    Déjà, je n'ai plus aucun suivi. Et c'est mieux comme ça. Peut être bizarre dit comme ça, mais pour moi je trouve que c'est mieux. J'aurais aimé avoir une psy qui le comprenne réellement, une thérapie qui marche.. ça n'a pas marché malheureusement. Aller chez la psy pour perdre mon temps, avoir la même réponse c'est frustrant et déprimant...

    J'étais également suivi par un centre thérapeutique, ou ils proposaient différents type d'activités. J'ai arrêté. Je me sentais incompris par l'éducatrice qui me suivait, les ateliers ne me plaisait pas forcément, je prenais du retard niveau cours. Je trouvais pas ma place, ça m'a pas beaucoup aidé finalement.

    Alors, est ce que c'est parce que ma situation est complexe, qu'il faut du temps, ou je suis une grosse merde qui s'investit pas assez. Qui pète un plomb pour rien, qui se victimise... j'en sais rien. J'avoue c'est un peu mélangé ce que je dis, mais je ne sais pas comment construire ce message, d'autant plus que j'aurais toujours les mêmes réponses qui me serviront à rien. (Oui, j'écris quand même ce message car j'ai un gros désespoir).

    Après avoir fait ce point la concernant ma publication de quelques mois j'en retiens un oint positif : le harcellement s'est arrêté. J'ai réussi à avoir des pseudo amis, mais c'est déjà ça...


    Enfin actuellement c'est assez compliqué.

    J'ai un problème profond qui me met dans un cercle infernal : les réseaux sociaux.. Bon, j'ai pas d'amis. J'ai aucune passion, je me sens vide parfois. J'aime pas le sport, j'aime pas le dessin, bref.

    C'est hyper compliqué pour moi. J'essaie de trouver des interactions, un terrain pour m'exprimer. Sauf que, la quasi totalité des comptes que j'ai sont des faux : car quand j'ai commencé à rejoindre au début tout bêtement je voulais pas mettre ma vrai tête. J'avais reçu beaucoup de compléments (avec un compte fake), j'y ai pris goût, mais quand les gens découvraient, on le rejetait, et insulté. Ça a duré longtemps.

    Un jour j'ai utilisé un vrai compte. Mais personne venait me voir. J'avais pas confiance en moi, donc c'était assez compliqué... dans les différents endroits que j'allais, j'arrivais pas à m'imposer. On disait que je me victimiser, enfin voilà..

    Et encore aujourd'hui ! Donc j'ai développé une haine, une haine des autres, quand je vois des gamins de 15 ans musclé, déjà en couple.. ça me donne la rage. Ceux qui comprennent pas disent que je me victimise, que je fais pitié. Ceux qui disent que je joue de mon trouble. Certes, les réseaux c'est pas la vraie vie! Mais moi, je fais comment sans ! La rentrée approche, j'ai pas envie qu'on me prenne Encore pour un feignant, car j'ai pas réussi à me lever le matin, parce que j'étais sur les réseaux, enfin bref. Je fais beaucoup de faux comptes pour le cacher et avoir de l'attention, mois ça me fatigue.. et ça marche plus. Donc je sais pas quoi faire. Quand je dis tout ça, on va me dire t'inquiète pas tu trouveras des amis, change pas pour les autres, fait du sport ça aide! Bah non. J'aime pas et on a pas tous les moyens financiers.. ensuite niveau psy j'ai été déçu (si, et c'est vraiment avéré, j'ai le trouble bordeline, c'est compliqué, car il faut une thérapie adaptée, en goutte à goutte. On est extrêmement sensibles. Si elle est pas d'accord avec moi, elle va être contre moi. Si elle me dit à chaque fois, faut du temps faut du temps, je vais être encore plus désespèré.. j'ai fait plusieurs centre déjà. J'ai été suffisamment déçu.)

    Ce trouble, j'ai l'impression que ça gâche tout. On rejette les autres oui, parce qu'on a peur. Des fois, c'est comme si un monstre sortaient en moi, je vais être sur discord par exemple, et péter un plomb sur quelqu'un en couple, disant que eux sont heureux, que personne me comprends... c'est des crises très envahissante pour moi (hétéroagréssivité en somme, mais ça m'avait déjà été diagnostiqué...). IRL, je me sur-adapte, donc oui, j'ai vite fait des amis, des 8h-17h. Mais je me retrouve seul. Des fois ma famille me reproche d'être toujours branché sur mon téléphone.. j'essaie de faire des efforts d'expliquer aux gens. Mais ça change rien et eux peuvent rien pour moi.

    J'ai l'impression que, bizarrement avec moi, rien marche. Pourtant, j'aimerais bien. Déjà qu'on m'aide à arrêter les faux comptes. Être compris, aimé. Entamer quelque chose de concret avec moi. C'est mission impossible. J'ai l'impression d'être différent, d'être cruel parfois. Je sais pas quoi penser de moi, ni comment je vais réussir. J'ai peur pour moi, et je commence à en avoir plus que marre. La rentrée approche j'ai peur. Pas pour les cours. Mais pour les réseaux. Faut que je m'y détache. Mais comment ? J'ai l'impression d'être souvent aigri, ne pas savoir quoi faire... j'ai aucune passion. Enfin, voilà.

    Pourtant, j'arrive à surmonter ça, essayer parfois, mais bon. C'est très compliqué. Alors que faire c'est ça la question ? Expliquer tout ca. Déjà fait. Arrêter les réseaux. J'arrive pas. Faire du sport : j'aime pas (et mes parents ont pas les moyen)

    Outre ça, j'ai ZÉRO confiance en moi, je le trouve moche cruel, et que personne s'intéresse à moi.

    Voilà, si quelqu'un connaît le trouble bordleine, aurais des réponses, ou des questions pour moi... je suis sincèrement preneur.

    Je remercie d'avance ceux qui vont me répondre ! <3