Est-ce que tout les hommes gai on des caractéristiques féminines?

avatar

TacoIngénieux14

il/lui

1a

Je me demande si tout les hommes gai on des caractéristiques féminines (marche différemment, s’habillent différemment, ressemble mentalement à une fille) ou si ils peuvent aussi être complètement masculin comme les homme hétérosexuel.

Réponses

  • avatar

    TisaneBienveillante10 alltheme

    Ado TJ·elle/elle·17 ans

    1a

    Allo! J'espère que tu vas bienn

    Très bonne question ;) Je te dirais que oui, les hommes gais peuvent être masculins :) Même qu'il y en a vraiment beaucoup qui le sont! Souvent, ça n'a pas nécessairement de lien. Ta personnalité et les gens que tu aimes n'ont pas besoin d'être reliés, tu penses pas? Par exemple, dans l'autre sens, mon frère a toujours été un peu féminin dans sa façon d'être (il est ami avec pas mal juste des filles, a eu les cheveux longs longtemps, aime bien se maquiller ou se mettre du vernis quand il n'est pas en public, aimait les robes et les princesses quand il était plus petit) et malgré tout, il aime les filles! (Et il n'est pas trans non plus, c'est bel et bien un gars)

    J'ai rencontré un homme qui porte presque toujours des talons hauts et qui m'a raconté que ça avait adonné qu'il était gai aussi. Et ce qu'il disait, c'était qu'il aurait très bien pu être hétéro et que ça n'aurait pas changé sa manière de vivre! Ça a juste adonné qu'il rentrait dans le stéréotype du gars gai. Il disait que la plupart des homosexuels qu'il connaît sont plus masculins que bien des hétéros. J'ai trouvé ça super intéressant qu'il me raconte ça (En passant, c'était une conférence, j'ai pas juste jasé avec un monsieur comme ça haha)!

    Et puis en même temps, c'est quoi la masculinité? La virilité? C'est un peu des concepts inventés, non? De mon côté, je trouve que c'est un peu une mauvaise représentation de l'expression de genre de poser à chaque sexe des caractéristiques, puisque ça fait des stéréotypes. Ouf, je me perds moi-même dans cette phrase. Je veux dire que je crois que ça n'a pas vraiment d'importance que tu aimes les robes ou les jupes si tu es une fille, un gars ou une personne non-binaire :) On a des idées dans la tête depuis qu'on est minis, c'est nos repères, et c'est normal! Mais je crois qu'on peut tranquillement essayer de de détacher de ces idées-là de féminité et masculinité.

    C'est juste mon avis et je sais que ça s'éloigne de ta question de départ, désolée haha ;) J'espère que ça t'aidera quand même!! En gros, tous les hommes gais ne sont pas féminins. J'aurais pu juste écrire ça dès le début, oups. Bon alors je te souhaite de passer une belle journée ❤

  • avatar

    YogourtPatiente2

    elle/elle

    1a

    MOI je crois q’un homme homosexuelle peut avoir des caractéristique masculine tout comme féminine

  • avatar

    YogourtPatiente2

    elle/elle

    1a

    🏳️‍🌈

  • avatar

    TempêtePatient2

    il/lui

    1a

    Pour ma part je suis tombé amoureux seulement une fois, et je sors avec ce garçon depuis bientôt 3 ans. Je m'habille de façon très masculine et je n'aime vraiment pas les trucs féminins, ça n'a jamais été mon truc. Quand j'ai rencontré mon chum, il était tellement masculin que j'étais sûr qu'il était hétéro haha. Je crois que le style vestimentaire est une manière d'être bien avec qui on est, peu importe notre orientation ou notre genre. Je crois que tu peux associer ça à une mode personnalisée ? C'est toi qui définit tes habits et non l'inverse et si y'a besoin de preuve, moi et mon chum sommes la preuve vivante !

    J'espère avoir pu t'aider !

Dernières publications

Liste de discussions

  • avatar

    PâtesLogique17

    Préfère ne pas répondre

    20h
    Morale fragile

    Je ne sais pas trop pourquoi mais avec moi il y a toujours qqch qui cloche. En fait j'ai l'impression que mon morale est comme limité. Si je suis trop heureuse une journée à la fin je suis encore plus triste que d'habitude. Des fois ma tristesse reste quelques jours et des fois elle part du jour au lendemain. J'en ai marre. J'aimerais pouvoir etre heureuse sans me retrouver aussi mal le soir.. Pourquoi est ce que ça m'arrive. :(

  • avatar

    CayennePrudent14

    elle/elle

    22h
    Re bonjour !

    Bonjour à tous ! J'avais auparavant déjà fait un post ou je racontaient ce qu'il ce passait avec moi. J'ai pas forcément eu beaucoup de réponses et je me sens de plus en plus perdue. Je pleure pour rien je me sens vide mais genre vraiment vide. J'avais raconter que j'avais déjà tenter de m'automutiler pour me libérer d'une certaine charge mental mais j'ai par la suite continuer mais pas pour la même raison. Je ne ressens rien ou alors ×1000 c'est donc très compliquer pour moi c'est temps ci d'être avec mes amies. Je provoque des chicane et je me sens fautive par la suite. Tout me dérange et tout me fait me sentir seule. J'ai l'impression de ne pas être écouter. Lorsque je me mutile, j'essaie de retrouver quelque choses. J'essaie de vivre. Je n'ai pas forcément d'idée suicidaire je suis saimplement neutre. Je ne trouverais pas le courage de passer à l'acte de toute manière. Je me dit saimplement que je ne vit plus mais que je survit. J'ai un passer plutôt compliquer et des moment difficile qui me suivent depuis très longtemps déjà. Je cherche de l'aide mais je ne sais pas où aller. S'il vous plaît pourriez vous m'éclairer et me dire si je suis normal de me sentir comme ça ?

  • avatar

    KoalaPatient10

    elle/elle

    23h
    Je me sens comme meurtrier

    Je me tenait devant la clinique, mon cœur battant la chamade dans ma poitrine. j' avait pris la décision de subir un avortement après une erreur que j'avait faite avec son petit ami.on est jeunes, insouciants, et n'avaient pas pris les précautions nécessaires. La pensée de devoir l'annoncer à mes parents me remplissait d'une terreur indescriptible. Ma famille et moi sommes conservateurs, religieux, et l'idée d'une grossesse non planifiée les aurait dévastés.J'entra dans la clinique, les larmes aux yeux, le poids de la culpabilité pesant sur mes épaules. Le processus était douloureux, à la fois physiquement et émotionnellement. je me sentait seule, terrifiée par l'avenir incertain qui m'attendait.Après l'intervention, je rentra chez moi, gardant le secret enfoui au plus profond d'e moi-même. Chaque jour était une lutte pour maintenir les apparences, pour cacher la douleur et le chagrin qui me consumaient de l'intérieur. Je portait le fardeau de ma décision en silence, espérant désespérément que mes parents ne découvriraient jamais la vérité.Mais même si je gardait mon secret bien caché, l'avortement me hantait jour et nuit. je me demandait si j' avait fait le bon choix, si j'aurait dû assumer les conséquences de mes actes. La douleur de la perte et le poids de la culpabilité étaient devenus une partie indélébile de mon être, et je savait que je devrait vivre avec ces regrets pour le reste de ma vie.

  • avatar

    KoalaPatient10

    elle/elle

    23h
    Je me sens LONELY

    Je regarde tous les message dessus se site et je me sens que je veux des relation mais je ne veux pas demander a mon copain car il est trans-gender et je veux pas le pousser car on est encore jeune mais je veux le faire mais je veux qu'il soit près aussi AIDE MOI SVP