parents religieux et homophobes

avatar

HoumousCourageux5

elle/il·14 ans

1a

mes parents sont des musulmans très croyant qui ont immigrée au canada pendant la pandémie pour notre bien moi et ma soeur(de 6ans) et ils sont très stricte avec moi car je suis le première enfant a renter dans adolescence (l'énée). g rencontrée une personne du même sexe et c la que j'ai découvert que j'était lesbienne. on a commencée a sortir ensemble mais un jour ma mère a vue nos messages (incluant des nudes)ce qui ne lui a pas plu. elle ma interdit de la revoir, de parler avec elle ou même de communiquée avec une personne qui pourrais possiblement la connaitre et tout ça ma tellement affecter que j'ai essayer de me suicider plusieurs fois. oui je tenais beaucoup a cette fille et le fait qu'on me les arracher aussi violament (verbalement) ça ma causée beaucoup de penne car je n'allait déjà pas très bien et elle me rendait la vie beaucoup plus agréable. je sais pas ce qui mes arriver a ce moment j'ai arrêter de dormir j'ai arrêter de manger mes notes ont chuter et je ne pensait qu'a mourir. mes parent pensaient que je fessait éxpret de m'affamée pour l'attention et m’obligeait a manger, je finissait toujours par vomir. quelques semaines plus tard on a déménagé pour d'autres raisons. a ma nouvelle école ils prêtent au élèves des chromes books qu'on peux ramener chez nous(pour les devoirs) . grâce a ce miracle j'ai pue reprendre contacte avec ma copine ce qui a restabilisée mon sommeille et mon alimentation. mais le problème c'est qu'on doit les rendre a la fin de l’année scolaire donc je reperdrait contacte avec elle j'ai vraiment peur de ça et la peur que mes parents découvre que je lui parle toujours ça me fait une sensation terrible que je hait je veux juste que ça s'arrête que j'arrête de prétendre être un autre mais je sais pas comment faire la seule solution que j'ai trouvé c'est le suicide je comprend que mes parents veule que mon bien mais si votre enfant veux mourir a cause de vous c qu'il y a un problème non? (en passant je vois déjà une intervenante mais ça fait déjà 6 semaines et elle va bientôt partir...)

Réponses

  • avatar

    RoseSympathique7 alltheme

    Ado TJ·elle/elle·17 ans

    1a

    Salut @HoumousCourageux5 ,

    J'espère que tu vas bien. Je comprends que tout ça soit rendu très difficile pour toi, tu fais bien de nous écrire ici chez TJ.

    Je crois que quand ça en vient à une question de religion, on ne peut évidemment pas changer ses parents ni leurs croyances.

    En immigrant ici au Canada, tu as probablement remarqué plusieurs changements, dont l'esprit plus ouvert par rapport à tout ce qui concerne l'homosexualité.

    Je crois que c'est bien d'avoir un nouvel oeil là-dessus. Sache que tu es loin d'être le.la seul.e dans cette situation et que tu mérites d'être entendu.e.

    Je suis heureuse de lire que tu rencontres déjà une intervenante. Malgré le fait qu'elle partira, au moins, tu as une ressource pour l'instant. Je crois que ça serait bien de lui demander si lorsqu'après son départ, il y aura quelqu'un d'autre pour t'aider et te rencontrer.

    Sinon, essaie d'appeler un.e intervenant.e chez TJ, ou alors Info-sociale (811), des fois les infirmiers.ères peuvent te mettre sur une liste pour des rencontres comme ça.

    J'espère que j'ai pu t'aider, n'hésite surtout pas s'il y a quoique ce soit xx

    RoseSympathique7

  • avatar

    TisaneBienveillante10 alltheme

    Ado TJ·elle/elle·17 ans

    1a

    Salut, j’espère que tu vas bien :)

    Je trouve que c’est souvent délicat d’aborder des questions sur la religion et l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’expression de genre, le féminisme, etc. J’ai grandi dans une famille athée, alors je ne crois pas être la mieux placée pour tout comprendre là-dessus. Par contre, je pense sincèrement que peu importe la religion, l’appartenance culturelle de quelqu’un, ses croyances, tout le monde devrait avoir de droit d’être soi-même. (Je ne dis pas que si on est un psychopathe, je crois que c’est bien d’être laissé libre d’être soi-même et donc de faire du mal à autrui! Il y a une certaine limite, je sais.)

    Je pense sincèrement qu’il n’y a aucun mal à être lesbienne et que c’est super cool que tu aies une blonde qui t’aime et que tu aimes! Souviens-toi que tu es normale d’aimer les filles, que c’est 100% valide et parfait, que tu peux en être fière, que c’est vraiment cool. Je te trouve cool, personnellement ;) Et tant mieux si ta copine t’aide à voir le beau dans la vie, à mieux dormir, à mieux manger 💗

    Aussi, je suis contente de lire que tu vois une intervenante. C’est important d’avoir l’aide dont on a besoin et tu fais très bien à mon avis de prendre son aide :) Sais-tu si elle aura un.e remplaçant.e? C’est vraiment plate qu’elle s’en aille, mais je pense bien que tu arriveras à t’adapter.

    La chose la plus importe que je voulais te dire, celle dont je veux que tu te souviennes plus que n’importe quoi que j’ai dit avant, c’est que la solution n’est pas le suicide. Il y a toujours d’autres options. Est-ce que ce serait possible que ce que tu veuilles, ce ne soit pas tellement de mourir, mais plutôt que ça s’arrête? Je pense vraiment que tu peux aller bien sans mourir.

    Et j’aimerais tellement te dire exactement la chose à faire, mais je ne suis pas une professionnelle du tout… alors je te dirais d’en parler avec ton intervenante. Tu ne fais rien de mal, elle n’aura aucune raison de te chicaner. Avoir une blonde, c’est aucunement une mauvaise chose. Peut-être que pour tes parents, ça l’est (et ils ont le droit de penser ça), mais je peux t’assurer que ça ne fait pas du tout de toi une mauvaise personne, au contraire. C’est pas agréable d’avoir à mentir à ses parents, je te l’accorde. Mais au moins, tu ne mens pas sur une chose horrible que tu fais. Tu fais juste aimer, et c’est beau l’amour et tu as le droit d’aimer. ❤️ (C’est mon avis personnel, et je ne suis pas tant à l’aise de le dire comme si c’était un fait véridique pour tous, mais dans ma tête c’est vraiment évident.)

    Je t’envoie beaucoup de soutien et de courage, j’espère vraiment que tu iras mieux bientôt et je te répète encore et encore que tu as le droit d’aimer les personnes du même sexe que toi! Et surtout, n’oublie jamais qu’il y a de l’aide de autour de toi, que la mort n’est pas la seule option. Je pense à toi ❤️❤️❤️


    P-S : Si jamais j’ai dit quelque chose de vexant dans ce message, sens-toi totalement à l’aise de me le dire pour que je me corrige. Je trouve que la ligne est très mince entre le respect et le non respect lorsqu’on parle de religion. Je ne suis vraiment pas une pro dans le domaine, alors ça ne me surprendrait pas de m’être mal exprimée ou d’avoir dit quelque chose de blessant sans le vouloir. Donc, ne te gêne pas (et n’importe qui lisant ce message aussi!) à me le dire si j’ai écrit quelque chose d’inadéquat. Merci ;)

Dernières publications

Liste de discussions

  • avatar

    PâtesLogique17

    Préfère ne pas répondre

    20h
    Morale fragile

    Je ne sais pas trop pourquoi mais avec moi il y a toujours qqch qui cloche. En fait j'ai l'impression que mon morale est comme limité. Si je suis trop heureuse une journée à la fin je suis encore plus triste que d'habitude. Des fois ma tristesse reste quelques jours et des fois elle part du jour au lendemain. J'en ai marre. J'aimerais pouvoir etre heureuse sans me retrouver aussi mal le soir.. Pourquoi est ce que ça m'arrive. :(

  • avatar

    CayennePrudent14

    elle/elle

    22h
    Re bonjour !

    Bonjour à tous ! J'avais auparavant déjà fait un post ou je racontaient ce qu'il ce passait avec moi. J'ai pas forcément eu beaucoup de réponses et je me sens de plus en plus perdue. Je pleure pour rien je me sens vide mais genre vraiment vide. J'avais raconter que j'avais déjà tenter de m'automutiler pour me libérer d'une certaine charge mental mais j'ai par la suite continuer mais pas pour la même raison. Je ne ressens rien ou alors ×1000 c'est donc très compliquer pour moi c'est temps ci d'être avec mes amies. Je provoque des chicane et je me sens fautive par la suite. Tout me dérange et tout me fait me sentir seule. J'ai l'impression de ne pas être écouter. Lorsque je me mutile, j'essaie de retrouver quelque choses. J'essaie de vivre. Je n'ai pas forcément d'idée suicidaire je suis saimplement neutre. Je ne trouverais pas le courage de passer à l'acte de toute manière. Je me dit saimplement que je ne vit plus mais que je survit. J'ai un passer plutôt compliquer et des moment difficile qui me suivent depuis très longtemps déjà. Je cherche de l'aide mais je ne sais pas où aller. S'il vous plaît pourriez vous m'éclairer et me dire si je suis normal de me sentir comme ça ?

  • avatar

    KoalaPatient10

    elle/elle

    22h
    Je me sens comme meurtrier

    Je me tenait devant la clinique, mon cœur battant la chamade dans ma poitrine. j' avait pris la décision de subir un avortement après une erreur que j'avait faite avec son petit ami.on est jeunes, insouciants, et n'avaient pas pris les précautions nécessaires. La pensée de devoir l'annoncer à mes parents me remplissait d'une terreur indescriptible. Ma famille et moi sommes conservateurs, religieux, et l'idée d'une grossesse non planifiée les aurait dévastés.J'entra dans la clinique, les larmes aux yeux, le poids de la culpabilité pesant sur mes épaules. Le processus était douloureux, à la fois physiquement et émotionnellement. je me sentait seule, terrifiée par l'avenir incertain qui m'attendait.Après l'intervention, je rentra chez moi, gardant le secret enfoui au plus profond d'e moi-même. Chaque jour était une lutte pour maintenir les apparences, pour cacher la douleur et le chagrin qui me consumaient de l'intérieur. Je portait le fardeau de ma décision en silence, espérant désespérément que mes parents ne découvriraient jamais la vérité.Mais même si je gardait mon secret bien caché, l'avortement me hantait jour et nuit. je me demandait si j' avait fait le bon choix, si j'aurait dû assumer les conséquences de mes actes. La douleur de la perte et le poids de la culpabilité étaient devenus une partie indélébile de mon être, et je savait que je devrait vivre avec ces regrets pour le reste de ma vie.

  • avatar

    KoalaPatient10

    elle/elle

    22h
    Je me sens LONELY

    Je regarde tous les message dessus se site et je me sens que je veux des relation mais je ne veux pas demander a mon copain car il est trans-gender et je veux pas le pousser car on est encore jeune mais je veux le faire mais je veux qu'il soit près aussi AIDE MOI SVP