Je ne vais pas bien depuis 10 mois

avatar

BubbleteaContente2

elle/elle·16 ans

3m

Bonjour

Premièrement, désolée si mon texte est pas mal chaotique, j'écris ça à 2am donc j'espère que ce ne sera pas trop incohérent!

Bref, voilà ce qui se passe: je le sais depuis plusieurs mois, mais je sens que y'a quelque chose qui cloche. Depuis avril à peu près. À ce moment-là, j'étais hyper fâchée envers moi-même et les autres et je ne voulais plus avoir d'amis, j'étais dans une genre de mentalité «Mais qui a besoins d'amis? Je peux bien être seule.». Je me suis dit que c'était normal, il me semble que j'étais en conflit avec ma gang à ce moment-là donc bon, rien de bien préoccupant.

Sauf que ça s'est éternisé. En juin, en j'ai commencé à avoir d'horribles maux de ventre qui me pourrissent le moral et me rendent encore plus irritable.

Mois après mois, j'ai commencé à me refermer de plus en plus. Je n'ai vu personne, à part ma famille, pendant les vacances d'été. Au retour à l'école, j'ai juste totalement perdu la motivation et rien n'a changé depuis, en février de l'année suivante. Ça fait donc près d'un an que je vis avec ça.

J'ai considéré la probabilité d'une dépression, mais, pour moi, je me suis dit que c'était surement banal, que ce n'était qu'une phase. Mais en regardant les symptômes possibles, c'est là que c'est flagrant: tristesse, irritabilité (au début, je mettais ça sur mon mal de ventre, mais ça persiste même sans les douleurs), stress/anxiété (crise de panique), fatigue (je suis constamment drainée depuis un an, extrêmement fatiguée mentalement), manger plus (j'ai remarqué que je mangeais souvent du chocolat en revenant de l'école et après le souper, souvent pour combler un sorte de "manque", je ne sais pas comment l'expliquer), perte de motivation, isolement... Honnêtement, je ne me comprends même plus.

J'ai essayé d'en parler avec la TES de mon école, mais bon, elle m'a pas vraiment aidé (elle m'a sorti "Si tu n'arrives pas à te comprendre, je ne peux pas te comprendre et les autres non plus". Donc bon, j'ai plus trop envie d'aller la voir!). Pour aller voir un psy, il faudrait que j'en parle à mes parents, et je doute qu'il vont me prendre au sérieux. Ils ont toujours pas mal minimisé mes problèmes.

La seule solution que j'envisage, c'est d'aller au CLSC près de chez moi grâce à une amie qui pourrait m'y conduire. Par contre, je ne sais pas comment ça marche. Est-ce qu'il faut prendre un rendez-vous préalablement par téléphone ou on peut directement se présenter à l'accueil? Est-ce qu'il y a des rendez-vous, du style une fois aux deux semaines, ou il n'y a pas de suivi? Est-ce qu'ils sont capables de poser des diagnostics? Et si jamais un constat tombe, est-ce que je dois en parler à mes parents?

Bref, désolée pour toutes ces questions! Merci à l'avance!

Réponses

  • avatar

    SoleilSportive11 alltheme

    Ado TJ·elle/elle·18 ans

    3m

    Salut @BubbleteaContente2 🧋

    Oof… je vois que les derniers mois ont été difficiles 😕 (+je suis désolée que la TES à ton école t’ait dit ça; tu ne mérites pas ça)

    Ça a dû prendre du courage pour venir en parler sur le forum après cette période d’isolement; je tiens à souligner ça. C’est un pas dans la bonne direction 🤍

    Je ne pense qu’il me revient de te diagnostiquer parce que je n’ai pas les connaissances pour, mais je remarque plusieurs signes dans ce que écris qui pourraient suggérer que ce n’est peut-être pas juste une phase. Peut-être ça l’est, mais je crois que ce serait bien de demander de l’aide d’un.e professionnel.le comme tu l’as mentionné. 

    Je trouve qu’aller voir un.e adulte de confiance dans un CLSC est une bonne idée! J’ai fait un peu de recherche pour être sure et voici ce que j’ai trouvé:

    • tu peux prendre un rendez-vous en ligne ou par téléphone à ta clinique ou dans ton CLSC habituel ou autre. 
    • si tu ne peux pas obtenir de consultation pour quelconque raison dans ton CLSC habituel, il existe des options avec ou sans rendez-vous dans certains groupes de médecine de famille et auprès de “super-cliniques.” voici un lien que j’ai trouvé!

    https://sante.gouv.qc.ca/repertoire-ressources/consultations-medicales-sans-rendez-vous/

    • Note: en tout temps, tu peux contacter un.e infirmier.ère en appelant au 811 si tu as des inquiétudes. 
    • + tu as plus de 14 ans, donc pas nécessairement besoin d’en parler tout de suite avec tes parents si tu ne te sens pas à l’aise. (je te recommanderais de rester honnête avec tes parents quand même.)

    Je crois qu’il est important de se rappeler que le chemin pour aller mieux n’a pas besoin d’être linéaire :) 

    Tu n’as pas à minimiser tes problèmes ou à les mettre de côté. C’est normal de te sentir moins bien et je crois que c’est bien que tu en sois consciente et que tu cherches activement des ressources qui pourraient t’aider.

    Je te conseille de peut-être commencer à écrire ce que tu ressens, à t’enregistrer à voix haute si tu préfères (pour faire un genre de journal audio, peut-être?), et d’en parler ouvertement avec tes proches dans ton entourage si tu te sens confortable. 

    C’est correct si tu prends du temps pour toi, mais l’isolement pendant trop longtemps peut aussi affecter ta santé mentale à long terme, donc je t’encourage à en parler avec tes proches et tu n’as pas besoin de tout expliquer si tu n’es pas à l’aise.

    Quand tu ne te comprends pas, je crois qu’au lieu de creuser dans tes pensées pour essayer de comprendre, ce serait une bonne idée de tout mettre sur papier et de revoir ce que tu as écrit un peu de temps plus tard pour mieux comprendre tes pensées. Tu n’as pas besoin de toujours savoir comment tu te sens sur le coup, tu peux trouver des indices ou même la réponse en y réfléchissant plus tard :)

    J’espère t’avoir aidée. N’hésite pas à écrire à nouveau sur le forum; ça nous fera plaisir de t’aider!

Dernières publications

Liste de discussions

  • avatar

    GrenouilleRigoureuse3

    elle/elle

    2j
    Ma meilleure amie

    Allo,

    Aujourd'hui j'ai eu une chicane avec ma meilleure amie. En fait on est un groupe de 4. On était tous dans l'autobus et je me suis mis à parler de ma meilleure amie et comment je me sentais avec elle avec une autre de mes amies mais sans faire exprès elle m'a entendu. Elle m'a demandé pourquoi on avait dit son nom et mon autre amie lui a répondu qu'on trouvait qu'elle n'était pas assez à l'écoute et qu'elle coupait la parole. Ça l'a beaucoup insulté et nous a dit qu'on acceptait pas la critique ce que selon moi est faux donc on avait pas le droit de lui reprocher qqch car c trop pour elle vu qu'elle a un problème de gestion de colère. Ensuite plus tard dans la soirée je lui écris pour lui expliquer pourquoi je ne me sentais pas bien dans la situation et elle m'a répondu qu'elle voulait que je l'écoute plus et qu'il fallait que je comprenne qu'elle passe par une période difficile. Je le comprends mais je ne sais pas comment lui expliquer que moi aussi j'ai besoin d'être entendue et écouté ce qui n'est pas le cas en ce moment.

    Je ne sais pas quoi faire.

    Merci

  • avatar

    SoccerSérieux11

    elle/elle·14 ans

    3j
    Je suis tanné

    Bonjour, aujourd'hui, je vais parler de ma relation social, à l'école. Je m'explique: Un de mes amis, on va l'appeler Nathan, à une blonde qu'on va nommé Éléa. Mais Éléa est vraiment super jalouse et quand Nathan est avec une autre fille que les 2 meilleures amies de Éléa, elle devient 100% jalouse et commence à parler dans le dos de la fille en question.Mais cette fille en question, maintenant, c'est moi. Et moi qui pensait que Éléa était mon amie, ce midi, je suis venue pour m'asseoir à ma place habituelle, ce qui veut dire entre mon ex et Nathan. Mais Éléa, ses 2 best, une fille que je déteste à mourir qu'on va appeler Gabrielle était la, en me regardant et me rejetant quasiment. Et mon ex-crush d'on j'ai eu le béguin pendant au moins 2 mois, avais pris ma place. Et Gabrielle ma regarder en me disant: «Tu vois bien qu'il n'y a plus de place, allez, bye bye, woush-woush» et je suis partie manger dans la cabine. Ma meilleure amie, on va dire Lory, est venue cogner à m cabine et ma demander si je voulais qu'elle viennent manger avec moi. J'ai dit oui et une des profs est venue nous voir pour nous demander de sortir. On est sortie et un gars de ma classe qui était mon ami dit qu'on sort ensemble alors que pas du tout ! Aidez-moi j'ai besoin de savoir comment réparer sa.

  • avatar

    TisaneBienveillante10

    Ado TJ·elle/elle·17 ans

    3j
    Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie 🏳️‍🌈🏳️‍⚧️

    Bonjour Forum Tj! On espère que le beau soleil de mai vous fait du bien! 


    Nous sommes le 17 mai :) Ça veut dire qu’il y a 34 ans, jour pour jour, l’homosexualité a été retirée de la liste des maladies mentales de l’Organisation Mondiale de la Santé. 


    Ainsi, ce jour est maintenant la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie. Et fun fact, c’est au Québec qu'est née cette journée (grâce à la Fondation Émergence, en 2003)! 


    Que pensez-vous de cette journée et des discriminations envers la communauté LGBTQ+? On se demandait si vous aviez des expériences, des opinions ou des pensées par rapport à ça. C’est le moment de faire entendre votre voix! 


    On espère avoir beaucoup de réponses! 


    Prenez soin de vous 🩷


    Les Ados Tj

  • avatar

    NuageZen4

    elle/elle·14 ans

    3j
    Décevoir.

    Allo! Depuis quelques ans je suis un peu perdue. Bon, commençons par le début. Toutes mes amies mon quittées au primaire, mes parents se disputaient chaque jour et nuit. J'avait déjà de l'insomnie mais leurs cris m'empêchaient de dormir. Je me rappelle avoir fait promis a ma mère qu'il n'y aurait jamais de divorce et c'est pour cette raison que jusqu'à aujourd'hui, je me culpabilise car mes parents sont toujours ensemble même si ils ne s'aiment probablement pas. J'ai toujours été intimidée par mon frère, il m'a frappé plusieurs fois et on se parle presque plus maintenant. Il me faisait plusieurs commentaires sur mon physique ce qui m'a créer un complexe. Il m'a même répéter de me su1c1der plein de fois. En tout cas, je suis venu a la conclusion que je n'ai pas de qualités. Je me déteste tellement. Afin d'avoir une manière de me valoriser, je me concentrais sur mes études. J'ai donner cette image de moi en tant que "étudiante parfaite qui ne parle pas beaucoup et qui est la meilleure de la classe". Tous les compliments que mes professeurs et me camarades de classe me donnaient ont crée des sortes d'attentes et j'avais tant peur de décevoir tout le monde. Je travaillait de jour a nuit chaque jour pour avoir les meilleures notes partout, pour rendre mes parents, mon frère, mes camarades de classe et mes enseignants fières car c'est le seul moyen. La présentement, ça fait longtemps que je ne suis pas aller a l'école. J'ai tellement travailler que je me détruisait sans même m'en rendre compte. Je ne sent plus rien. Je suis vide. Rien ne me semble réel. Les cicatrices sur mon bras augmentent de jours en jours. Bizarrement, je ne veux pas me sentir mieux. Au fond de tout ce mal être se trouve du confort. Je ne trouve plus de raisons de vivre. J'ai l'impression que rien existe alors pourquoi vivre? En plus de ça, il y a quelque d'autre qui a des bonnes notes. Elle est belle, elle est bonne en sports, elle a du talent, elle est gentille, elle a plein d'amis, bref, elle a tout ce que je voudrais. Je me sent mal de l'envier autant mais elle vole mon seul moyen de me valoriser, ma seule raison de vivre: Être "parfaite". J'ai peur de décevoir. Merci d'avoir lu tout ce texte. S'il te plaît, aide moi.