Cacher cette page

Consommer souvent: qu’est-ce que ça change?

Si au début tu consommais de l’alcool à l’occasion, mais que c’est maintenant chaque fin de semaine (et même pendant la semaine), il y a des risques associés à l’augmentation de ta consommation.

Devenir accro

Même si c’est légal pour les adultes, l’alcool est une drogue. Tu peux en devenir dépendant·e. Tu peux t’apercevoir qu’il t’en faut plus pour ressentir les mêmes effets. Tu peux en arriver à chercher les occasions de boire et la compagnie de gens qui consomment. Ta vie commence alors à tourner autour de l’alcool.

Te sentir plus déprimé·e qu’avant de boire régulièrement

L’alcool est un dépresseur, tout comme d’autres drogues. Les dépresseurs ralentissent les fonctions du corps. Avec le temps, l’alcool peut t’amortir et influer sur ton humeur.

Sommeil perturbé

La consommation d’alcool peut nuire à ton sommeil. Tu peux avoir de la difficulté à t’endormir, te réveiller fréquemment ou avoir un cycle de sommeil irrégulier.

Des risques pour ta santé

Une grande consommation d'alcool peut affecter ton corps, dont ton foie, ton cœur, tes organes sexuels, ton système nerveux et ton estomac.

Un état de manque

Une consommation régulière et abusive d'alcool peut entraîner des symptômes de sevrage lorsque tu cesses de consommer. La privation peut causer de l’anxiété, de l’agitation, de l’irritabilité, des tremblements et des nausées.

Bref, tu devrais observer à quelle fréquence tu consommes et voir si tu es capable d’arrêter pendant quelques jours sans te sentir tout croche. Si tu arrêtes et que tu te sens en manque ou plus déprimé·e qu’à l’habitude, c’est probablement qu'au fil du temps, tu as développé·e une dépendance à l'alcool.