Cacher cette page
Sexualité

Contraception

Qu’est-ce que la contraception?

La contraception est une méthode de protection pour avoir des relations sexuelles sans risque de grossesse, ou presque! Rappelle-toi que seul le condom te protège aussi contre les infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS).

Voici quelques moyens de contraception:

Comme tu le vois, il en existe plusieurs pour répondre aux besoins et aux réalités de chacun·e. Chaque moyen de contraception a ses avantages et ses inconvénients. N’hésite pas à consulter ton ou ta médecin ou encore l’infirmier·ère de ton école pour trouver celui qui te convient le mieux.

Si tu utilises correctement une méthode de contraception recommandée par un·e professionnel·le de la santé à chaque contact sexuel, les risques de grossesse non désirées sont faibles. Toutefois, aucun moyen de contraception n’est fiable à 100 %. C’est d’ailleurs pourquoi il peut être intéressant d’opter pour une double protection en utilisant le condom en plus d’une autre méthode contraceptive. Ça te procure, du même coup, une protection contre les ITSS. 

Un moyen de contraception peut entraîner des effets secondaires indésirables ou nuire à ton confort. Si c’est le cas, n’hésite pas à en parler avec un·e professionnel·le de la santé pour voir si c’est la meilleure méthode pour toi. 

N’hésite pas à appeler Tel-jeunes pour en savoir plus.

Le condom est ton meilleur allié: il te protège contre une grossesse non désirée et beaucoup d’ITSS. Découvre comment l'utiliser!

Savais-tu que?

CondomLe condom est le moyen de contraception le plus utilisé. Pourquoi?

Le condom est le seul moyen qui protège à la fois contre les grossesses et plusieurs ITSS. De plus, il est accessible à tous: en pharmacie, auprès de professionnel·le·s de la santé, à l'école, etc. Il ne coûte pas cher et il est même souvent distribué gratuitement!

ContraceptionY a-t-il un moyen de contraception mieux adapté aux adolescent·e·s?

Chacun a une méthode de contraception qui lui convient mieux. Par exemple, certaines filles ont parfois de la difficulté à se rappeler de prendre leur pilule chaque jour à la même heure. Le condom, quant à lui, doit être mis avant chaque rapport. Si c’est un inconvénient pour toi ou si tu as des questionnements, parles-en à ton médecin ou à un·e pharmacien·ne. Ils sauront te conseiller le meilleur moyen de contraception pour toi.

Consultation d'un professionnel de la santéPuis-je consulter sans que mes parents le sachent?

À partir de 14 ans, ton dossier médical est confidentiel. Tu peux consulter un·e professionnel·le de la santé sans avoir à en informer tes parents. Toutefois, le consentement de tes parents est obligatoire si des soins médiaux présentent un risque sérieux pour ta santé. Tes parents seront aussi avisés si tu séjournes plus de 12 heures dans un établissement de santé ou de services sociaux. (Réf : Éducaloi. (2020). Le consentement aux soins d'un mineur de 14 ans et moins.)

Contraception, qui est responsable?Est-ce que la contraception est une responsabilité partagée?

Oui. Le poids ne repose pas sur les épaules d’une seule personne: les deux partenaires sont responsables d'assurer la sécurité du rapport sexuel. On peut soutenir et encourager sa partenaire en l'aidant à choisir un moyen de contraception, à le payer et à planifier son utilisation. On peut aussi choisir d'informer notre partenaire sur le moyen qu’on utilise pour qu’il ou qu’elle se sente davantage concerné·e et y participe plus activement.

Technique du retraitLe retrait (coït interrompu) est-il efficace?

Le retrait, c’est lorsque le pénis est retiré des parties génitales de son·sa partenaire avant l’éjaculation. C’est risquée, parce qu’il faut avoir beaucoup de maîtrise de soi pour réussir à se retirer au bon moment. De plus, le liquide pré-éjaculatoire, secrété avant l’éjaculation, peut lui aussi contenir des spermatozoïdes, ce qui entraîne un risque de grossesse. De plus, cette méthode ne protège pas contre les ITSS. (Réf : Fédération du Québec pour le planning des naissances. Coït interrompu. (Dernière modification : 24 août 2020).

PrescriptionUne infirmière peut-elle me prescrire un moyen de contraception?

Oui. Beaucoup d’infirmières ont le droit de prescrire. Par exemple, les infirmières du CLSC et scolaires peuvent donner une prescription d’une contraception hormonale comme la pilule, l'anneau, le timbre, l'injection, le stérilet ou la contraception d’urgence (pilule du lendemain). Pour plus d’information, informe-toi auprès d’Info-Santé en composant le 811. (Réf : Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec. (2019). Domaines visés.)

Questions les plus posées

Comment savoir si le condom est bien mis?

Assure-toi d’avoir un condom qui convient à la taille de ton pénis. Pour le mettre, tu peux te référer aux étapes juste ici ou consulter le feuillet explicatif dans la boîte de condoms. 

J’ai oublié ma pilule! Qu’est-ce que je dois faire?

Si tu as oublié de prendre une ou plusieurs pilules contraceptives, tu peux contacter Info-Santé en composant le 811, consulter ton·ta pharmacien·ne ou en parler à l’infirmier·ère de ton école ou du CLSC pour savoir quoi faire. Tu peux aussi te rendre sur ce site pour voir tes options.

Quel est le meilleur moyen de contraception?

La pilule te protège contre une grossesse non désirée, mais pas contre la transmission des ITSS. C’est pourquoi le condom est à privilégier si tu n’as pas de partenaire stable. Si ton·ta partenaire et toi avez passé un test de dépistage et que vous avez une entente d’exclusivité sexuelle, tu peux penser à arrêter d'utiliser le condom. Par contre, rappelle-toi que certaines circonstances exceptionnelles peuvent diminuer l’efficacité de la pilule, comme un oubli, l’interaction avec un autre médicament ou encore le rejet du comprimé si tu vomis ou as la diarrhée par exemple1,2. Ton partenaire et toi devez être conscient·e·s des risques et pouvoir réagir en cas de problème.

Références : [1] Fédération du Québec pour le planning des naissances. Contraceptif oral combiné. (Dernière modification : 14 septembre 2016). [2] S.O.S Grossesse. La pilule contraceptive. (2017).

Puis-je arrêter d’utiliser le condom si je prends la pilule?

La pilule te protège contre une grossesse non désirée, mais pas contre la transmission des ITSS. C’est pourquoi le condom est à privilégier si tu n’as pas de partenaire stable. Si ton·ta partenaire et toi avez passé un test de dépistage et que vous avez une entente d’exclusivité sexuelle, tu peux penser à arrêter d'utiliser le condom.

Le condom a un taux d’efficacité de 97%, alors que celui de la pilule varie entre 99,5 et 99,8%. Dans les deux cas, le taux d'échec s'explique par une mauvaise utilisation: un bris du condom ou un oubli de la pilule, par exemple. Ton·ta partenaire et toi devez être conscients des risques et pouvoir réagir en cas de problème.
 

Comment puis-je obtenir un moyen de contraception d'urgence?

Tu peux demander un moyen de contraception d'urgence au comptoir santé de la pharmacie, à un CLSC, à une clinique ou à l'infirmier·ère scolaire. Le·la professionnel·le te posera quelques questions sur ton état de santé et ta relation avec ton partenaire. Il·elle te donnera la pilule du lendemain, aussi appelée contraception orale d’urgence (COU), sans ordonnance. Une seule prise est nécessaire dans les 5 jours (maximum) suivant la relation sexuelle.

La COU n’est pas faite pour remplacer ta méthode de contraception habituelle. Elle est là pour te venir en aide en cas d'accident. As-tu eu un problème avec un condom? Si oui, vérifie que vous utilisez la bonne taille et que vous pincez bien le bout du condom pour retirer un peu d'air près du gland avant de le mettre. Le condom peut aussi se fissurer si l'enveloppe est ouverte avec un objet tranchant, et devenir plus fragile s'il est utilisé dans l’eau. 

Références : [1] Fédération du Québec pour le planning des naissances. Contraception orale d’urgence. (Dernière modification : 10 janvier 2019). [2] S.O.S Grossesse. Contraception orale d’urgence. (2017).

J'ai peur des risques même si je me protège. Que faire?

Souviens-toi que si tu utilises bien les moyens de contraception, ils sont très fiables. Par contre, c’est vrai qu’aucun moyen n’est efficace à 100%. Si tu as des relations sexuelles, tu dois accepter une certaine part de risque.

Demande-toi s'il y a un risque réel ou il s’agit d’une simple crainte, et trouve des moyens de gérer ton stress. Prends conscience de tes réactions, de tes pensées, de ton comportement et de tes émotions. Tu arriveras à mieux te connaître et tu apprendras à calmer ton anxiété quand elle survient. Si tu as besoin d'un coup de pouce, contacte-nous!

Faut-il mettre le condom avant ou après les préliminaires?

Certaines personnes aiment bien mettre le condom dès le début pendant les caresses et les bisous, car ça évite une interruption dans la relation sexuelle. D’autres personnes n'aiment pas l'utiliser pendant les préliminaires, puisqu’il entraîne une perte de sensibilité. Dans tous les cas, il faut que le pénis soit en érection pour pouvoir mettre le condom. Rappelle-toi qu’il y a un risque de grossesse dès que du liquide pré-éjaculatoire ou du sperme entre en contact avec le vagin ou la vulve1. Aussi, pratiquer la fellation, le cunnilingus ou l’annulingus sans condom ou sans digue dentaire t’expose à un risque de contracter une ITSS2.

Références : [1] Fédération du Québec pour le planning des naissances. Coït interrompu. (Dernière modification : 24 août 2020). [2] Réseau canadien d’infos-traitement sida. (2016) Guide pour une vie sexuelle plus sécuritaire.

🐼
?
Joindre un intervenant Tel-jeunes
Téléphone: 1 800 263-2266 Texto: 514 600-1002 Courriel Clavardage Comment ça marche
Tous les thèmes de Tel-jeunes
Administration
© 2021 Tel-jeunes Tous droits réservés.
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance: 136403649RR00001
Continuer la conversation