Ce que je vis en ce moment

avatar

SushisRassurante5

Préfère ne pas répondre

1a

 J’ai pris une session ‘’sabbatique’’, je faisais une formation à distance à mon rythme, j'allais bien. Quand l’école à repris en Janvier, je suis retourner à l’école en présence et ma dépression est réapparue. J'ai eu un crash émotionnel. À chaque fin de cours j’ai envie de pleurer, je me sent déjà submerger par les travaux et l’étude. Je n'ai pratiquement plus de temps pour moi! Le stress reviens comme jamais et mon moral reste bas. Les idées noirs reviennent. En plus de ça, je n’ai pas d’amis à l’école, je me sens seule.

Je me suis inscrit dans un programme pour la session prochaine, mais je n’ai pas vraiment de motivation pour y aller. C’est loin de chez moi et je suis un peu forcer par mes parents pour y aller. Mon futur est vague, je ne pense pas faire de cette formation mon métier pour la vie. Certes c’est un domaine qui m’intéresse un peu, mais pour faire ça toute ma vie, je pense pas. Je n’ai plus la motivation d’aller à l’école, je veux arrêter d’y aller, j’en peux plus!

Je prends des médicaments pour l’anxiété et la dépression, mais ils ne fonctionnent pas. Aucun des médicaments que j’ai essayer n’ont fonctionner sur moi…  

Je sais plus quoi penser et quoi faire...

Réponses

  • avatar

    SoleilSportive11 alltheme

    Ado TJ·elle/elle·18 ans

    1a

    partie 1:

    Salut @SushisRassurante5 🤍

    Je comprends ce que tu vis. 🤍

    Je n’ai pas pris de session sabbatique, mais je peux comprendre l’effet que ça t’a fait de retourner à l’école en janvier.

    Ça va vite et c’est épuisant, ça, je l’avoue. Les travaux, les examens, les projets… ça semble ne plus finir… tellement qu’à un moment donné, j’ai aussi juste envie de lever les bras et dire « stop», comme toi.

    J’avais surtout cette impression la session passée vu que c’était ma première session. Mes niveaux de stress ont beaucoup monté la session passée. J’étais anxieuse pendant plusieurs examens et ça a fait en sorte que mes résultats ont beaucoup baissé… bref, c’était pas facile pendant un bout et ça s’est amélioré progressivement vers la fin pour certaines matières.

    Je me vois dans ton « crash émotionnel », je comprends ce que tu as vécu… et je tiens à te dire qu’on peut y survivre, petit à petit 🤍

    Je n’étais pas très fière de mes résultats à la fin, mais la leçon que j’ai apprise a été bénéfique à la fin. J’ai appris à mieux accepter les erreurs et à mieux réagir à une mauvaise note. Certes, ça reste encore des choses sur lesquelles je dois travailler, mais j’aimerais vraiment que tu saches que tu n’es pas seule là-dedans.

    C’est pas facile, c’est rough, c’est fatiguant et on se comprend 🤍 Je tenais à commencer ma réponse comme ça pour te donner des mots d’encouragement, tu les mérites 🤍

    Je ne sais pas si tu es en semaine de relâche présentement ou pas encore, mais je te conseillerais de prendre un bon break pendant ce temps-là, tu le mérites vraiment :)

    Je vois comment la lourde charge de travail et la longue distance entre le cégep et ta maison peuvent faire en sorte que tu perdes la motivation. Je vois aussi comment ça pourrait amplifier les effets négatifs sur ta santé mentale.

    Je vois à quel point c’est dur et je te comprends ton feeling de vouloir arrêter l’école, ton envie de ne plus y retourner.

    À ce sujet, honnêtement, je ne peux pas faire le choix pour toi. Je te conseillerais vraiment de prendre le temps pour réfléchir là-dessus. Je te recommande aussi de chercher des conseils auprès d’un.e conseiller.ère d’orientation, par exemple.

    Je peux par contre te dire que tu as le droit de choisir. Tu peux prendre le temps d’y réfléchir, de considérer les pour et les contre avant de faire ta décision finale. Je ne crois pas que ça devrait être une décision faite trop rapidement pour éviter de regretter le choix final, peu importe ce qu’il est.

    Je suis contente que le programme dans lequel tu es te plaît quand même un peu. C’est déjà bien si ça allume une petite étincelle en toi :)

    Je te conseille d’essayer aussi de chercher peut-être d’autres programmes au cas où. Le cégep, c’est une période pour explorer, pour se découvrir et si tu veux changer de programme, tu peux le faire :) Tu n’es pas prise avec un programme pour le reste de ton cheminement et tu peux emprunter plusieurs chemins différents pour parvenir à une carrière qui te plaît. Sache que tu n’as pas à te mettre de la pression en ce qui concerne ton choix de programme.

    Tu n’as pas mentionné avoir ressenti de la pression en ce qui concerne le choix de programme, mais je voulais juste ajouter ça au cas où :)

    J’ai aussi remarqué que tu as mentionné la longue distance entre le cégep et ta maison. Je pense que si ça te cause problème, tu pourrais peut-être considérer choisir un cégep qui est plus proche de chez toi ou d’aller habiter temporairement ou plus longtemps proche du cégep.

    Si tu aimes bien l’environnement dans lequel tu es (cégep), ça peut rendre l’expérience un peu plus agréable malgré la charge de travail et le reste. C’est important que tu t’y sentes à l’aise, en sécurité. C’est important que tu sentes que tu reçois le support et l’aide dont tu as besoin. C’est important que tu te sentes incluse et confortable dans cet environnement :)

    Je sais que chaque situation familiale est différente et unique à chaque personne, mais je pense qu’il est important que tu aies ton mot à dire. Je suis consciente que certains parents mettent plus de pression que d’autres en ce qui concerne les notes, la carrière, etc… mais il reste que la décision finale revient à toi, vraiment. Ton choix de carrière reste le tien, pas celui de tes parents. Oui, tu peux écouter leurs conseils, mais il reste à toi d’utiliser ton propre jugement pour décider à la fin.

  • avatar

    SoleilSportive11 alltheme

    Ado TJ·elle/elle·18 ans

    1a

    partie 2:

    D’ailleurs, je ne sais pas si tu connais cette application, mais je te conseille de te créer un compte sur Academos pour pouvoir directement discuter avec des professionnels qui pratiquent leurs métiers respectifs et qui sont des bénévoles sur cette application. Je n’ai personnellement jamais pris cette opportunité de parler avec un.e professionnel.le sur Academos jusqu’à maintenant, mais j’ai entendu plusieurs bons commentaires des personnes qui ont essayé. Donc, si l’idée te plaît, n’hésite pas à essayer :)

    Bref, avec tout ce qui concerne l’école, le programme et la baisse de motivation, je te conseille de te référer à une personne de confiance à l’école pour suivre des démarches appropriées. Je te recommande de prendre ton temps et de ne pas te mettre de pression en te dépêchant pour faire une décision.

    Aussi, j’ai remarqué que tu allais bien (ou mieux) lors de ta session sabbatique. Je vais deviner en disant que peut-être que c’était moins stressant pour toi de suivre une formation à distance. Je ne sais pas si cette formation était tes cours de cégep ou autre chose, mais si jamais ça t’intéresse, tu peux prendre tes cours à distance pour le cégep. Je pense que c’est encore le cas, à ce que je sache. Je ne suis pas sure si tous les cégeps l’offrent, mais ça peut être une option que tu peux considérer si ça peut t’aider.

    J’ai aussi vu que tu avais mentionné des sujets comme la dépression et les idées noires. Je te conseillerais vraiment d’en parler avec un. intervenant.e parce qu’il est important que tu ne reste pas seul. Tu mérites de pouvoir en parler avec une personne de confiance 🤍

    Sache qu’il y a toujours une lumière au bout du tunnel, même s’il n’est pas toujours évident de continuer à traverser. Le chemin vers cette lumière peut sembler long et il se peut que tu te sentes confus, perdu, découragé… mais tu peux y arriver 🤍

    Tu n’as pas à garder toutes ces pensées négatives pour toi. Parles-en 🤍 Je pense sincèrement que ça ne peut être que bénéfique.

    Tu peux également demander de l’aide à des services en ligne comme ici et JeunesseJ’écoute. Je ne sais pas si tu as déjà essayé d’appeler, mais je te recommande cela si ce n’est pas le cas. Parfois, le fait de savoir que l’échange reste confidentiel et anonyme peut faire en sorte que tu te sens plus confortable de parler de ce que tu vis.

    Pour ce qui est des amis à l’école, je comprends que ce ne soit pas toujours facile de s’en faire. Je te conseille de peut-être essayer de voir s’il existe des comités ou des clubs dans ton école qui t’intéresseraient peut-être. Je pense que ce sont des bonnes occasions de se faire un ou plusieurs amis :) Parfois, approcher quelqu’un avec un « salut, je m’appelle XYZ. Comment tu t’appelles? » peut faire la différence. Il peut sembler intimidant d’approcher les gens au cégep et vu que tu ne restes pas souvent avec les mêmes gens pour tous tes cours, ça peut être moins facile.

    Mais voilà, je tiens à te dire qu’il vaut mieux essayer :) Je suis sure que tu es une personne incroyablement intéressante! Tu as peut-être des goûts, des intérêts et des passions que tu pourrais partager avec des gens qui t’entourent. Et je pense que ton entourage est aussi constitué avec des personnes qui possèdent sûrement aussi plusieurs bonnes qualités et intérêts.

    Je t’encourage à oser!

    Oser parler,

    Oser faire le premier pas,

    Oser le premier « salut »,

    Oser et aimer être toi-même 🤍

    Je pense que quand tu oses et tu fais un pas de l’avant, tu gagnes un peu de confiance. Je peux te dire que ça a un peu marché pour moi :) Ça m’a pris du temps, mais j’ai fini par m’introduire à certaines personnes dans mes cours et à faire des connaissances intéressantes. Je te souhaite le même 🤍

    Finalement, j’aimerais aborder ton dernier point sur les médicaments antidépresseurs et anti anxiogènes (est-ce que c’est comme ça que ça s’appelle?). Je ne suis pas experte là-dessus et je pense qu’il est important que tu consultes un.e médecin dans un CLSC ou tout.e autre professionnel.le de la santé. Si cette prescription ne te convient pas, alors il est important d’ajuster en fonction de cela.

    Aussi, je pense qu’il est important de te trouver des moyens autres que les médicaments pour réduire l’anxiété et les effets de la dépression. Je tiens à clarifier que je ne suis pas contre les médicaments, mais il est important de trouver des alternatives ou plutôt, des compléments pour moins dépendre des médicaments pour améliorer la situation. J’espère que tu comprends ce que je veux dire 🤍

    Voici des exemples de choses que tu pourrais faire qui seraient des compléments à ces médicaments:

    • Faire de la méditation, du yoga ou tout autre sport
    • Cuisiner
    • Dessiner, faire de la peinture, du bricolage
    • Chanter
    • Écouter de la musique
    • Faire de la musique
    • Jouer à des jeux de société avec la famille
    • Faire une marche dans un parc
    • Faire une sieste
    • Prendre soin des plantes (Je me souviens qu’être en présence d’éléments naturels (arbres, plantes, fleurs, etc.) peut soulager l’anxiété.)
    • Faire du rangement
    • Etc.

    J’espère sincèrement que j’ai pu t’aider d’une façon ou d’une autre.

    J’ai remarqué que tu as écrit il y a plus de deux semaines et je m’excuse de répondre en retard.

    Je tiens tout de même à envoyer beaucoup de support virtuel et de câlins (si tu les aimes, bien sûr!) 🤍Tu mérites ce support 🤍

    Prends soin de toi,

    Et n’hésite pas à nous réécrire quand tu en ressens le besoin,

    N’hésite pas à nous donner de tes nouvelles,

    Courage 🤍

Dernières publications

Liste de discussions

  • avatar

    CactusÉlégant6

    elle/elle

    1j
    Quoi faire ?

    Bonjour,

    Cela fait bientôt 8 mois que je suis en relation avec mon copain. Nous avons passés de beaux moments ensemble. Cependant, j'ai l'impression que, depuis très tôt dans la relation, je pense fréquemment à partir de cette relation, car je sais qu'à long terme, cela ne pourra pas marcher pour diverses raisons. Au fond de moi, je le sais vraiment que cela ne fonctionnera pas, mais j'ai l'impression que je ne suis pas capable de partir. Je crois que c'est parce que je pense à lui, à sa personnalité, aux nombreux moments que nous avons eu ensemble, à la « vibe » qu'il y avait lorsqu'on se voyait. Je lui avais déjà dit que je voulais partir, mais j'avais l'impression que je lui disais cela simplement pour capter son attention et il disait que c'était des conneries. Donc, au final, je n'étais pas sûr si c'était une bonne idée de vraiment partir. J'ai vraiment développé une « routine » à lui écrire à tous les jours, à l'appeler. Tout ça, c'est bien, c'est nice mais, je ne crois pas que rester dans cette relation soit sain pour moi. Je ne rentrera pas dans les détails pour cela, mais j'aimerais oublier tout ce qu'il s'est passé entre moi et lui et essayer le mieux que je peux de voir comment je me sens réellement dans tout ça et d'en tirer une conclusion par la suite. Je ne sais vraiment pas comment vous l'expliquer, c'est comme si je n'ai pas envie de partir, car on a vécu trop de choses ensembles déjà pour que je parte comme ça et, en même temps, je le sais que partir pourra me permettre de vivre et de réussir pleinement mes objectifs à long terme, ce qui est une priorité pour moi. Donc, comme vous pouvez le constater, je me situe dans un entre-deux et j'ai de la difficulté à savoir quoi faire, quoi prendre comme décision. Est-ce que je suis seulement avec lui pour avoir de son attention ? Est-ce que je suis assez mature pour pouvoir aller plus loin dans cette relation, ce que lui, il veut ? Il s'est passé à plusieurs fois aussi que j'ai pensé à supprimer tous mes contacts avec lui et que je passe à autre chose, car, des fois, je suis tellement tannée qu'il agisse d'une façon ou d'une autre, sans prendre compte de comment je me sens par rapport à une situation quelconque. C'est passé très proche à quelques reprises. Bref, j'ai essayé de vous expliquer cela le mieux que j'ai pu. En espérant avoir des conseils, des pistes ou même des solutions pour essayer de m'aider à travers cela !

    Merci beaucoup !

  • avatar

    NatationAmusé2

    elle/il

    1j
    Je suis tanné de tout

    Il reste une semaine d’examen et je suis tanné. J’essaye d’étudier mais c’est difficile, j’étais pas comme ça avant. Tous était plus difficile et j’avais plus de choses à faire et j’arrivais facilement à gérer. J’ai des mauvais notes a plusieurs examens et tout ce que mes prof me disent c’est que c’est impossible que je coule car j’ai toujours eu plus de 90%. J’arrive pas à étudier 30 min. sans me déconcentrer. Mes parents disent que je travaille trop et que je devrais plus me reposer mais pourtant je travaille pas beaucoup car j’arrive pas a travailler plus. J’ai appris il y a quelques semaines que mon cousin est en phase terminale ce qui ne m’aide pas, mon seul ami est injoignable depuis 2 mois mais ça m’étonne pas car il est en sec. 4 (dans une autre école) donc il étudie probablement comme un fou pour les examens du ministère. Ma mère me met la pression pour que je me trouve rapidement un job d’été, mon père me met la pressions pour mes taches ménagères, mes prof de conduite me mettent la pression pour que je me pratique plus a conduire. Ma mère m’agace toujours en me parlant de la remise des diplômes et du bal auquel je ne veux pas aller mais elle me force a aller ou j’ai le droit de pas aller mais mes parents vont me répéter que je suis plate, bête, antisocial, etc. Quand je demande ce qu’on fait a un bal on me dit que on danse, on chante, on mange et on parle avec nos amis. J’ai pas d’amis (je suis bien sans) et je connais (reconnais le nom et la tête) même pas 40 personnes sur les 300 qu’il va y avoir, je n’aime pas chanter et danser et ma mère m’interdit de m’apporter à manger même si tout le menu contient des trucs auquel je suis allergique et même si j’y étais pas allergique j’aime pas ce qu’il serve (y compris chips, bonbons, etc). Si j’y vais et je reste dans mon coin elle me fait encore le discours de je suis plate, bête et antisocial. J’ai pas le choix de rester quelques minutes et partir car c’est sur un bateau. Je peux pas éviter ma remise de diplôme car elle a invité mon cousin (celui en phase terminale) qui est super content d’avoir été invité et je veux pas le décevoir. Je suis juste vraiment tanné, je suis très fatigué. J’ai commencé à me demander qu’est-ce qui arriverait si je me sucidais mais j’ai trop peur de la mort pour vraiment me sucider. J’ai envie de dormir, comme ça pas de stress et personne pour m’agacer mais je veux pas couler mes examens. Plus les examens approchent et plus je me dis que je vais les couler donc que ça sert a rien que j’essaye d’étudier. Je sais plus quoi faire.

  • avatar

    CitronelleRassurant14

    elle/elle·15 ans

    2j
    Écroulée

    Salut tout le monde! J'envoie un message ici sur le forum car j'ai vraiment besoin de vous. Je ne vais vraiment pas bien et sérieux, je ne sais pas comment gérer tout ça.

    Il y a de cela...quelques mois, j'habitais avec mon père, mon frère et ma belle-mère puisque mes parents sont séparés depuis dix ans. Sérieux, elle avait fait une ÉNORME différence dans notre vie, car moi et mon cadet étions- et bien, seuls. Mon père travaillait beaucoup et était très fatigué, on ne passait pas beaucoup de temps tous ensemble. Ensuite elle est arrivée. Nous avons fait des sorties, elle a apporté son chat à la maison, on a adopté un chien, mon père était plus présent et puis- deux ans plus tard, elle est partie.

    et c'est horrible. Elle est partie avec ''son'' chien et son chat, et nous as laissés seuls avec papa et puis tout est redevenu comme avant. je me suis découragée, j'étais seule. Je le suis encore. Mon frère sans est sorti et mon père aussi, mais je suis dévastée et ça sort n'importe comment. Je sais que j'embête mon père et mon frère avec mes tempêtes d'émotions, mais je ne sais juste pas quoi faire. Ma mère me manque car elle habite à des heures d'ici et les devoirs m'étouffent.

    Envoyez-moi la bouée!!

    Avec compassion, Citronelle

  • avatar

    YogaImpressionnante5

    elle/elle

    3j
    centre jeunesse

    je sort bientot mais je sais pas comment reprendre ma vie d'avant ou a quoi elle ressemblais et cela me fait peur